La Chine contourne la faille

27/08/2010
La Chine contourne la faille

A l’occasion de la visite du président Faure Gnassingbé à l’expo universelle de Shanghai la semaine dernière, les autorités chinoises ont annoncé l’octroi d’un don de 6 milliards de Fcfa au Togo pour la réalisation de projets routiers à Lomé et à l’intérieur du pays.
Cette aide vient en fait s’ajouter à une convention de financement de 165 millions de dollars signée avec la China Exim Bank (CEB) en septembre 2009.
Le prêt préférentiel (avec période de grâce de 7 ans) est principalement destiné à financer les infrastructures et à moderniser le réseau téléphonique
Les travaux portent sur la réalisation de quatre ouvrages, la construction d'un boulevard de contournement à Lomé, d’une nouvelle route pour éviter la faille d’Alédjo, du contournement de la montagne de Défalé et du bitumage d’une portion de la nationale N°1 située entre Tandjouaré et Cinkassé (frontière Togo-Burkina).
L'entreprise de travaux publics « China Road & Bridge Corporation », qui a déjà à son actif la construction de plusieurs ponts dans le pays, est chargée des chantiers.

En photo : le président Faure Gnassingbé visite le 21 août 2010 le port de Ningbo, une ville située au nord-est de la province du Zhejiang

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.