La Francophonie s’empare du dossier Ebola

26/11/2014
La Francophonie s’empare du dossier Ebola

Robert Dussey © Emmanuel Pita

Le ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey, participe mercredi et jeudi à Dakar (Sénégal) à la 30e session de la conférence ministérielle de la Francophonie.

La conférence devrait examiner un avant-projet de résolution sur l’épidémie Ebola qui sera soumis aux chefs d’Etat et de gouvernement lors du sommet de l’organisation prévu les 29 et 30 novembre.

Le document demande le renforcement des efforts déployés pour éviter une propagation internationale, la solidarité des pays membres de l’OIF (Organisation internationale de la Francophonie).

La Francophonie demande la levée des interdictions de voyage et le rétablissement des liaisons aériennes interrompues avec les pays touchés (Guinée, Liberia, Sierra-Leone), une directive de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao).

Enfin, l’OIF encourage l’OMS et les autres organisations aux niveaux mondial, régional et sous-régional à renforcer leur appui multiforme aux pays touchés, menacés ou à risque et à poursuivre la mobilisation des ressources et des partenariats.

Le président Faure Gnassingbé est chargé de superviser le processus de riposte et d’éradication de la maladie à virus Ebola pour le compte de la Cédéao.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

Le 2 février met les petits plats dans les grands

Tourisme

L’hôtel du 2 février (ex-Radisson Blu) organise à partir de ce samedi une semaine gastronomique pour découvrir les saveurs du Togo et du monde entier.

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.