La Syrie agite le Conseil de sécurité

01/02/2012
La Syrie agite le Conseil de sécurité

Les chefs de la diplomatie des Etats-Unis, de France et du Royaume-Uni ont exhorté mardi les 15 membres du Conseil de sécurité, dont le Togo fait partie, à sortir de dix mois d'inaction en Syrie en soutenant les efforts de règlement de la Ligue arabe.

L'Américaine Hillary Clinton, le Français Alain Juppé et le Britannique William Hague ont tout à tour réclamé que les 15 membres du Conseil adoptent une résolution dénonçant la répression en Syrie (5.400 morts depuis mars 2011, selon l'ONU) et appelant à une transition démocratique à Damas.

Les trois ministres se sont efforcés de répondre aux objections de la Russie et de la Chine, qui voient dans le dossier syrien le risque d'une répétition de l'affaire libyenne et répugnent à demander le départ du pouvoir du président Bachar al-Assad.

À l'ouverture de la réunion, le Premier ministre qatari cheikh Hamad ben Jassem Al Thani, qui préside le Comité de la ligue arabe sur la Syrie, avait dénoncé la "machine à tuer" de Damas. "Nous venons devant votre Conseil pour vous demander de prendre vos responsabilités (et) de traiter la tragédie humanitaire qui se déroule en Syrie", a-t-il déclaré. "L'effusion de sang a continué et la machine à tuer est toujours à l'oeuvre", a-t-il ajouté,

L'ambassadeur syrien à l'ONU, Bachar Jaafari, a rejeté une nouvelle fois le projet de résolution du Conseil, assurant que Damas "fera fermement face à ses ennemis". Il a accusé les puissances occidentales et les pays membres de la Ligue arabe de "fomenter la crise".

Le discussions doivent se poursuivre mercredi sous la présidence du Togo qui a pris ses fonctions aujoyrd’hui.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !