La coopération au centre de la visite de Ouattara à Lomé

14/09/2013
La coopération au centre de la visite de Ouattara à Lomé

Le président de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, est arrivé samedi à Lomé pour une visite de travail de 48h. Il a été accueilli à sa descente d’avion par son homologue togolais Faure Gnassingbé.

C’est la deuxième séjour du leader ivoirien au Togo en moins de 2 mois.

‘Je suis venu féliciter mon frère et ami Faure Gnassingbé pour les élections que le Togo vient d’organiser et qui ont été transparentes et crédibles et qui se sont déroulées dans le calme. Je m’en félicite car c’est un élément stabilisateur pour toute la sous-région. Le peuple togolais s’est choisi une Assemblée nationale ; c’est bon pour la paix, c’est bon pour la démocratie’, a déclaré M. Ouattara à son arrivée.

Les deux hommes parleront de la situation au Mali, du rapatriement des réfugiés ivoiriens encore très nombreux au Togo et de la coopération bilatérale. Les discussions porteront également sur la situation économique. 

MM. Ouattara et Gnassingbé dirigent les deux grandes organisations économiques et financières ouest-africaines que sont la Cédéao et l’UEMOA.

Il sera enfin question du prochain Sommet de la Cédéao sur l’intégration prévu le 25 octobre à Dakar.

Les pays de la région bénéficient d’une croissance soutenue et de perspectives favorables à moyen terme.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.