La diplomatie de l'humanitaire

26/01/2018
La diplomatie de l'humanitaire

Le président Faure Gnassingbé

Plus d’une centaine de Togolais ont regagné Lomé mercredi soir. Des hommes, des femmes et des enfants coincés en Libye depuis de longs mois. La fin du calvaire après des mois de mauvais traitements, de torture et de prison pour certains.

Ce rapatriement s’est effectué dans la plus grande discrétion comme d’ailleurs sa longue préparation.

Le président Faure Gnassingbé s’est personnellement investi pour permettre à ses compatriotes de sortir de l’enfer. Appuyé par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), il est parvenu à lever tous les obstacles – pas évident dans un pays sous la coupe de milices – et à mettre en place l’opération de retour.

Une opération qui d’ailleurs n’est pas terminée. D’autres Togolais pourraient regagner le Togo dans les prochaines semaines.

Pour Faure Gnassingbé, il n’est pas question d’exploiter cette action diplomatique humanitaire pour en tirer un quelconque profit personnel. Le chef de l’Etat est resté très discret et ne s’est pas répandu dans les médias pour promouvoir son image. 

Il a mené cette action avec détermination et dans le plus grand secret.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Renforcer l’efficacité des partenariats

Développement

Le Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement aide les pays à mieux gérer l'aide.

Enfin des bonnes nouvelles

Sport

Inespéré. Le Togo a battu la Gambie mardi à Banjul (1-0) dans le cadre de la 4e journée des éliminatoires de la CAN 2019. 

Moderniser la relation ACP-UE

Coopération

Le premier round des négociations techniques entre les pays ACP et l'Union européenne aura lieu jeudi à Bruxelles.

Récompenser l'engagement

Développement

Coup de pouce des pouvoirs publics et de l’UNFPA à des ONG pilotées par des jeunes au service des jeunes.