La diplomatie de l'humanitaire

26/01/2018
La diplomatie de l'humanitaire

Le président Faure Gnassingbé

Plus d’une centaine de Togolais ont regagné Lomé mercredi soir. Des hommes, des femmes et des enfants coincés en Libye depuis de longs mois. La fin du calvaire après des mois de mauvais traitements, de torture et de prison pour certains.

Ce rapatriement s’est effectué dans la plus grande discrétion comme d’ailleurs sa longue préparation.

Le président Faure Gnassingbé s’est personnellement investi pour permettre à ses compatriotes de sortir de l’enfer. Appuyé par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), il est parvenu à lever tous les obstacles – pas évident dans un pays sous la coupe de milices – et à mettre en place l’opération de retour.

Une opération qui d’ailleurs n’est pas terminée. D’autres Togolais pourraient regagner le Togo dans les prochaines semaines.

Pour Faure Gnassingbé, il n’est pas question d’exploiter cette action diplomatique humanitaire pour en tirer un quelconque profit personnel. Le chef de l’Etat est resté très discret et ne s’est pas répandu dans les médias pour promouvoir son image. 

Il a mené cette action avec détermination et dans le plus grand secret.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

CHU de Lomé : les syndicats brandissent la menace d'une nouvelle grève

Social

Le personnel hospitalier du CHU de Lomé menace de se mettre en grève.

Congrès des orthophonistes d'Afrique francophone

Santé

La Fédération des organisations d'orthophonistes d'Afrique francophonie (FOAF), organise du 20 au 22 août son premier congrès à Lomé.

Voyage d'évaluation en Europe

Sport

Claude Le Roy, le sélectionneur des Eperviers, a débuté la semaine dernière une tournée en Europe.

Une clinique inaugurée à Agbata

Coopération

Christoph Sander, l’ambassadeur d’Allemagne au Togo, a inauguré mardi la clinique d’Agbata (préfecture des Lacs).