La diplomatie togolaise n’est plus ce qu’elle était

12/03/2015
La diplomatie togolaise n’est plus ce qu’elle était

Robert Dussey et son homologue brésilien Mauro Vieira en février dernier à Brasilia

Malaisie, Singapour, Espagne, Cuba, Lettonie, Thaïlande, Brésil, Australie. En moins d’un an, 8 missions à caractère économique ont été organisées par le ministère des Affaires étrangères. Des visites qui comprenaient des diplomates et des représentants du secteur privé et de la Chambre de commerce et d’indusrie du Togo (CCIT)

C’est là l’illustration de l’orientation donnée à la politique étrangère par le président Faure Gnassingbé. 

Renforcer les liens d’amitié, de coopération et de partenariat monde pour faire du Togo un pays émergent à l’horizon 2030, telle est l’ambition des autorités de Lomé.

Une cellule économique, présidée par le directeur de la Coopération internationale est en charge de ce volet diplomatique et travaille en lien étroit avec la CCIT, la SAZOF (Zone franche), le patronat et les ministères sectoriels.

Comme l’explique le ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey, l’objectif est de mobiliser les milieux d’affaires, de stimuler l’investissement étranger, d’ouvrir de nouveaux marchés aux entreprises togolaises et de promouvoir le potentiel du Togo.

Les prochains voyages devraient conduire le ministre et les hommes d’affaires au Maroc, au Brésil, en Turquie et au Venezuela.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.