La mission de paix des Casques bleus togolais

18/12/2010
La mission de paix des Casques bleus togolais

Laurent Gbagbo a demandé samedi le départ "immédiat" de la mission de l'ONU dans le pays, l'Onuci, selon un communiqué de son gouvernement lu à la télévision d'Etat.
Un appel qui n’est pas surprenant car plus les jours passent et plus la pression sur les forces de l'ONU en Côte-d'Ivoire s'intensifie.
Une situation jugée préoccupante à Lomé car plusieurs centaines de Casques Bleus togolais font partie de la Force de paix de l’Onuci. Certains soldats sont déployés à l’intérieur du pays, d’autres à Abidjan, en particulier autour de l’Hôtel du Golf où réside Alassane Ouattara.
Vendredi soir, la RTI (télévision publique) a accusé l’Onu de transporter dans ses véhicules des membres des Forces nouvelles et de l’armement. La télé reproche aussi aux Casques bleus d’avoir participé aux combats de jeudi autour de l’hôtel du Golf.
Le porte-parole de l’armée ivoirienne a qualifié l’Onuci de « force étrangère » et de ne plus « jouer plus son rôle de force neutre et d'interposition».
L’Onu a réfuté ces accusation précisant cependant que les «Casques bleus feront face à toutes les éventualités» en cas d'escalade.
La réalité sur le terrain est que l'Onuci fait face à des pressions croissantes de la part des troupes et des forces de sécurité ivoiriennes.
A Lomé, on rappelle que le contingent togolais est présent en Côte d’Ivoire depuis plusieurs années pour assurer une mission de paix et de sécurité, sans aucune implication dans le conflit politique que connaît ce pays.
Rappelons que le Togo avait déployé en Côte d’Ivoire, dès 2002, des soldats de la paix alors sous commandement de la Cédéao.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !