La mobilisation commence à payer

09/06/2012
La mobilisation commence à payer

L’Union africaine, l’ONU et la Cédéao sont parvenus à faire plier les militaires maliens. Elles avaient exigé, lors d’une réunion organisée jeudi à Abidjan, la dissolution du Comité national pour le redressement de la démocratie et la restauration de l'Etat. Ce CNRDRE comprend la plupart des organisateurs du coup d’Etat du 22 mars dernier.

Le ministre malien de la Communication a annoncé vendredi la création d’une nouvelle structure qui intègrera le CNRDRE. Le projet sera soumis aux députés la semaine prochaine. Elle aura, selon le ministre, un rôle de conseil et d’orientation auprès du gouvernement de transition. Reste à savoir s’il ne s’agit pas d’un simple artifice destiné à calmer les organisations internationales.

S’agissant de la question du nord-Mali, contrôlé par des groupes Touaregs, des organisations islamistes et terroristes, la Cédéao, qui s’est concertée mercredi au Togo en marge du sommet de l’UEMOA, a chargé l’Union africaine de saisir le Conseil de sécurité des Nations Unies.

Une saisine destinée à obtenir un quitus pour le déploiement de troupes « pour  mener toutes les actions nécessaires au rétablissement de l’intégrité  territoriale du Mali et au besoin par l’usage de la force », souligne le communiqué de la Cédéao.

Reste que cette intervention militaire est périlleuse. Le nord du Mali est un vaste territoire désertique difficile à contrôler où évoluent des groupes bien armés familiers du terrain.

Il faut donc une force importante, disposant de moyens aériens et d’une puissante logistique.

Tout cela coûte très cher et peu de pays semblent prêts actuellement à mettre la main au portefeuille.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.