La reconnaissance du sacrifice ultime

29/05/2015
La reconnaissance du sacrifice ultime

Kodjo Menan (assis) signe le livre d’or après avoir reçu les 5 médailles destinées aux familles

Cinq casques bleus togolais ont été tués ou sont décédés en 2014 lors de leur mission de paix au Mali (Minusma) et en Côte d’Ivoire (Onuci).

Nikabou Awal Djato, Tchin Gnandi Gbandi, Makdjene Tchissi, Pina Alai et Koffi Bahayi ont reçu à titre posthume vendredi au siège des Nations Unies à New York la Médaille Dag Hammarskjöld*.

Des cérémonies se sont déroulées dans la matinée à l’occasion de la Journée internationale des Casques bleus.

Après le dépôt de germe et la minute de silence, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, qui était accompagné de Hervé Ladsous, chef des opérations de maintien de la paix, a rendu hommage aux 126 hommes et femmes issus de 38 pays, membres des opérations de paix, décédés l’année dernière.

Le secrétaire général a salué le dévouement, le professionnalisme, et le courage des 116.000 Casques bleus qui ont servi et continuent de servir dans les 16 opérations de maintien de la paix de l'ONU, dans des conditions difficiles voire explosives. 

De son côté, Hervé Ladsous a mentionné le courage et la détermination de ces soldats tombés pour préserver la paix et a remercié les pays contributeurs.

Juste après les discours, la médaille Dag Hammarskjöld a été remise par M. Ladsous aux 5 soldats togolais disparus en présence du représentant togolais aux Nations Unies, Kodjo Menan qui sera chargé de les transmettre aux familles des disparus.

Actuellement, les opérations de maintien de la paix des Nations Unies reçoivent des contributions en contingents militaires et policiers de 122 États Membres. Le Togo est très actif avec une présence en Afrique (Côte d’Ivoire, Mali, Darfour) et dans les Caraïbes (Haïti).

Cette implication reflète la confiance des dirigeants togolais dans la valeur des opérations de maintien de la paix comme un outil pour assurer la sécurité collective.

A Lomé, le Forum togolais de la société civile pour le développement (FTSCD) s’est associé à cette Journée de recueillement tout comme le PNUD, le Centre d’information des Nations Unies (CINU) et les membres de l’Etat-Major des Forces armées togolaises.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

Le 2 février met les petits plats dans les grands

Tourisme

L’hôtel du 2 février (ex-Radisson Blu) organise à partir de ce samedi une semaine gastronomique pour découvrir les saveurs du Togo et du monde entier.

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.