Le BIT échappe à l’Afrique

28/05/2012
Le BIT échappe à l’Afrique

Trois candidats africains postulaient au poste de directeur général du Bureau international du travail (BIT), un Nigérien, un Béninois et un Sénégalais. Le président du Togo, Faure Gnassingbé, avait reçu le 24 mai à Lomé un émissaire de Niamey chargé de vendre son poulain, Ibrahim Hassane Mayaki.

Mais c’est finalement un Britannique, Guy Ryder (photo), numéro deux du BIT, qui a été élu lundi à Genève.

M. Ryder, ancien syndicaliste, succède au Chilien Juan Somavia, 71 ans, qui a dirigé pendant 13 ans l'organisation dont le siège est à Genève.

L'élection du nouveau directeur général du BIT coïncide avec l'ouverture, mercredi, de la Conférence du travail (assemblée générale) de l'OIT.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La mode africaine en vedette à Denver

Culture

The African Fashion Show aura lieu ce dimanche à Denver (Colorado). Six designers africains sont attendus parmi lesquels un Togolais.

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Vision sociale

Développement

Le succès de la politique gouvernementale passe par les programmes sociaux. Le PUDC en est un.

Faire face avec détermination aux défis sécuritaires

Cédéao

Mohamed Ibn Chambas, le représentant spécial des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest , a été reçu jeudi par Faure Gnassingbé.