Le BIT échappe à l’Afrique

28/05/2012
Le BIT échappe à l’Afrique

Trois candidats africains postulaient au poste de directeur général du Bureau international du travail (BIT), un Nigérien, un Béninois et un Sénégalais. Le président du Togo, Faure Gnassingbé, avait reçu le 24 mai à Lomé un émissaire de Niamey chargé de vendre son poulain, Ibrahim Hassane Mayaki.

Mais c’est finalement un Britannique, Guy Ryder (photo), numéro deux du BIT, qui a été élu lundi à Genève.

M. Ryder, ancien syndicaliste, succède au Chilien Juan Somavia, 71 ans, qui a dirigé pendant 13 ans l'organisation dont le siège est à Genève.

L'élection du nouveau directeur général du BIT coïncide avec l'ouverture, mercredi, de la Conférence du travail (assemblée générale) de l'OIT.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.