Le Togo à l’assaut de Turtle Bay

29/08/2011
Le Togo à l’assaut de Turtle Bay

Le 15 octobre prochain, l’Assemblée générale des Nations Unies désignera les pays candidats à un siège non permanent au Conseil de sécurité. Le Togo est dans les starting-blocks et espère bien succéder au Nigéria.

Si Lomé a d’ores et déjà reçu l’appui de l’Union africaine et de la Cédéao, rien n’est encore joué car d’autres pays africains sont sur les rangs.

Le Togo a pourtant le profil idéal pour le job. Il est un acteur important au sein de l’Onu avec des contingents de Casques Bleus déployés dans plusieurs pays en crise, il est un contributeur sans faille des Nations Unies - ce qui n’est pas si courant en Afrique - et s’est forgé une réputation de sérieux à l’international depuis l’arrivée au pouvoir de Faure Gnassingbé.

Le Conseil de sécurité porte la responsabilité première du maintien de la paix mondiale et de la sécurité internationale. Sa nécessaire réforme demeure un grand objectif de la politique togolaise. 

Le Conseil de sécurité doit refléter l’image du monde d’aujourd’hui, et non celle du monde de 1945. Il est important d’avoir une représentation des pays du Sud en tant que membres permanents. 
 
Le programme des Nations Unies pour le Millénaire constitue le cadre dans lequel le Togo œuvre pour que la situation dans les pays en développement s’améliore. 

Le Togo soutient activement la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), comme la réduction de la pauvreté, la lutte contre le VIH/sida et la promotion de l’éducation primaire pour tous d’ici à 2015.
 
Renforcer le droit international, défendre les droits de l’homme et protéger l’environnement mondial sont d’autres éléments importants de la politique onusienne du Togo. 
 
Pour la prévention et la gestion des crises, la protection des droits de l’homme, le désarmement et la lutte contre le changement climatique, bref pour toutes les questions d’avenir de l’humanité, la communauté internationale peut naturellement compter sur le Togo. 

Le pays avait déjà siégé comme membre non permanent de 1982 à 1983.

 

 

NB. Depuis 1965 le Conseil de sécurité  compte, outre ses 5 membres permanents, 10 membres non permanents qui sont élus pour deux ans à la majorité des deux tiers par l'Assemblée générale des Nations Unies, et renouvelés par moitié tous les ans. 

* Turtle Bay est un quartier de New York qui s'étend de la 42e rue à la 53e le long de l’East River et où se trouve le siège des Nations Unies

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.