Le Togo complète son dispositif diplomatique aux Etats-Unis

07/06/2009
Le Togo complète son dispositif diplomatique aux Etats-Unis

Depuis quatre ans, le Togo n'avait plus d'ambassadeur à Washington, mais un simple chargé d'affaires. En janvier 2005, le titulaire du poste, Pascal Bodjona, avait quitté les Etats-Unis pour Lomé, le temps de participer aux fêtes du 13 janvier sans savoir qu'il ne reviendrait plus. Entre temps, le président Gnassingbé Eyadema a disparu et Bodjona est devenu porte-parole du candidat Faure Gnassingbé en avril 2005, puis directeur de Cabinet après l'élection présidentielle et enfin, ministre de l'Administration territoriale.

Quatre ans que les autorités cherchaient l'oiseau rare ; un diplomate compétent pour une fonction importante.Le choix s'est finalement porté sur Kadangha limbiyè Bariki (photo), un diplomate de carrière qui fut le directeur de Cabinet du ministre Koffi Panou au début de la décennie. Il était jusqu'à sa nomination conseiller technique auprès du ministre des Affaires étrangères, Koffi Esaw.

M. Bariki (45 ans, marié, 3 enfants) devrait rejoindre la capitale fédérale à la mi-juin.

Notons que Kodjo Menan a été nommé début avril représentant du Togo aux Nations Unies, à New York.

L'arrivée du nouvel ambassadeur sur Massachussetts Avenue complète ainsi le dispositif diplomatique togolais aux Etats-Unis.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.