Le Togo condamne l'attitude de Pyongyang

12/12/2012
Le Togo condamne l'attitude de Pyongyang

Le Conseil de sécurité de l'ONU, dont le Togo est membre non-permanent, réuni en urgence à huis clos mercredi, a condamné le lancement d'une fusée par la Corée du Nord. Il a souligné que les discussions se poursuivraient pour établir la "réponse appropriée" à cette affaire.

"Les membres du Conseil de sécurité ont condamné ce lancement qui constitue une violation des résolutions 1718 et 1874" (qui interdisent à Pyongyang toute activité nucléaire ou balistique, NDLR), selon un communiqué lu par l'ambassadeur du Maroc à l'ONU et président du Conseil pour le mois de décembre, Mohammed Loulichki, cité par le site onutogo.org.

"Les membres du Conseil de sécurité ont rappelé qu'en avril 2012 (lors d'un tir raté effectué par la Corée du Nord, NDLR), ils avaient exigé que la Corée du Nord ne procède plus à des lancements ayant recours à la technologie balistique et exprimé leur détermination à agir si un nouveau lancement était effectué", poursuit également le texte.

"Les membres du Conseil de sécurité continueront les discussions sur la réponse appropriée à apporter en accord avec leurs responsabilités étant donné le caractère urgent de ce dossier", dit encore le texte.

Les 15 pays membres du Conseil, y compris le Togo, ont condamné cet acte du régime de Pyongyang, selon des diplomates ayant participé à la réunion à huis-clos.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation. 

C'est bien, mais peut mieux faire

Uemoa

Les Etats membres de l’UEMOA doivent renforcer leurs capacités de mobilisation des recettes fiscales.