« Le Togo est sur la bonne voie et nous allons l’aider »

07/03/2011
 « Le Togo est sur la bonne voie et nous allons l’aider »

Renforcement de la coopération politique et économique, tels ont été les thèmes majeurs abordés lundi lors de la rencontre de près de 3 heures entre le Premier ministre Gilbert Houngbo et le vice-Premier ministre luxembourgeois et ministre des Affaires étrangères Jean Asselborn.
M. Houngbo, à la tête d’une importante délégation, effectue une visite de travail de 48h au Grand Duché.
Le chef de la diplomatie luxembourgeoise a rappelé que son pays avait une présence modeste, mais active, en Afrique avec trois ambassades et bientôt un représentant permanent auprès de l’Union Africaine (UA) à Addis Abeba. La coopération entre le Luxembourg et le Togo date du début des années 90 avec le financement, à côté de l’Allemagne, d’un hôpital à Tsévié et 4 ONG sont très présentes dans le pays.
"Le Togo n’est pas un +pays partenaire+ du Luxembourg qui en compte 10 actuellement. Cela n’a rien à voir avec la politique ou l’embargo imposé par l’Union européenne pendant des années. C’est simplement que nous avons du faire un choix avec un nombre limité d’Etats en Asie, en Amérique centrale et en Afrique. Le Luxembourg n’est pas un grand pays et n'a pas des moyens illimités. En revanche nos ONG au Togo vont être soutenues par le gouvernement", a expliqué Jean Asselborn pour qui la priorité est d’investir dans la formation des jeunes. « 52% de la population togolaise a moins de 18 ans, vous comprenez l’enjeu », à ajouté le vice-Premier ministre.
Evoquant la situation politique au Togo, M. Asselborn a salué la constitution d’un gouvernement de large ouverture comprenant 7 membres issus de l’UFC, le principal parti d’opposition ; il a notamment cité Elliott Ohin, le ministre des Affaires étrangères, présent à la rencontre.
« Le Togo est sur la bonne voie et nous allons l’aider à organiser les scrutins locaux et législatifs à venir », a précisé le chef de la diplomatie luxembourgeoise ajoutant cette formule : « Dans le Monde arabe, comme en Afrique, organiser des élections, c’est facile, mais après les élections, il faut aussi accepter les résultats ; c’est un vrai défi ».
L’entretien a aussi porté sur la situation en Côte d’Ivoire et sur les challenges auxquels est confrontée la Cédéao.
De son côté, Gilbert Houngbo a remercié les autorités du Grand Duché pour l’accueil « chaleureux » réservé indiquant que sa tournée au Benelux avait pour objectif de promouvoir le Togo en soulignant sa bonne gouvernance démocratique et économique, d’où la présence à ses côtés de représentants du secteur privé.
Dans l’après-midi, Gilbert Houngbo et Jonathan Fiawoo, président de la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT), ont eu une rencontre avec Pierre Gramegna, le directeur de la Chambre de commerce luxembourgeoise avant des discussions élargies avec des ONG, dont « Œuvre CGFP d’aide au développement », très active au Togo.
La journée s’est achevée avec l’accueil de la Diaspora togolaise du Luxembourg, estimée à 150 personnes.

En photo : Jean Asselborn et Gilbert Houngbo lundi à Luxembourg

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).