Le Togo est toujours aux côtés du Maroc

22/09/2016
Le Togo est toujours aux côtés du Maroc

Taïeb Fassi Fihri avec Faure Gnassingbé jeudi aux Nations Unies

Taïeb Fassi Fihri, le conseiller diplomatique du roi du Maroc, Mohamed VI, s’est entretenu jeudi, en marge de l’Assemblée générale de l’ONU, avec le président Faure Gnassingbé.

Les relations à tout niveau sont particulièrement étroites entre Rabat et Lomé et les investissements marocains de plus en plus significatifs dans la banque et les télécoms.

Les deux hommes ont évoqué les sujets diplomatiques du moment comme l’éventuel retour du royaume au sein de l’Union africaine et la situation au Sahara occidental.

Lomé a toujours appuyé les revendications marocaines sur ce dossier.

Rabat est en faveur d’une autonomie sous souveraineté marocaine et refuse tout référendum d’autodétermination proposé par le Polisario et l’Algérie.

L'indépendance de cette ancienne colonie espagnole avait été proclamée par le Front Polisario (Front pour la libération du Sahara occidental et du Rio del Oro), créé en 1973. 

Après des années de lutte armée, un cessez-le-feu a été instauré en 1991 avec le déploiement de troupes de l’ONU (Minurso).

Le Polisario a perdu une bonne partie du soutien dont il bénéficiait en Afrique. La plupart des Etats membres de l’UA se sont d’ailleurs rapprochés du Maroc.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais Drépano-solidaires

Santé

La drépanocytose est un vrai problème de santé publique. Près de 250.000 Togolais en sont victimes.

Aucune coupure sur le réseau Moov

Tech & Web

Pas de perturbations sur le réseau de l’opérateur de téléphonie mobile Moov, contrairement à ce qu’ont affirmé les médias.

Des chirurgiens membres de l'Eglise Copte se mobilisent

Coopération

Deux cents patients soufrant d’hernies et de goitre seront pris en charge par des médecins égyptiens.

Les transfusions sanguines n'ont aucun caractère commercial

Santé

La culture de don du sang n’est pas très développée au Togo. Absence d’information et préjugés freinent la collecte.