Le Togo et le Bénin s’apprêtent à envoyer des troupes au Mali

13/01/2013
Le Togo et le Bénin s’apprêtent à envoyer des troupes au Mali

Le chef d'état-major de l'armée béninoise, le contre-amiral Denis Houssou Gbessemehlan, a annoncé dimanche l’envoi de 300 soldats au Mali. Il a également précisé que plusieurs centaines de militaires provenant du Togo seraient déployés « en coopération avec le Togo ».

Un sommet extraordinaire de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), uniquement consacré au Mali, aura lieu mercredi à Abidjan ; sommet auquel devrait prendre part le président Faure Gnassingbé.

Le Niger, le Burkina Faso, le Togo, et le Sénégal ont annoncé l'envoi chacun d'environ 500 hommes au Mali. Le Nigeria doit dépêcher environ 600 soldats.

Une résolution (2085) autorisant une intervention militaire au Mali, soutenue par le Togo, la France, les Etats-Unis, le Royaume uni et le Maroc a été adoptée fin décembre à l'unanimité par les 15 membres du Conseil de sécurité de l’ONU.

Des raids aériens de l'armée française étaient en cours dimanche au Mali pour liquider les groupes armés islamistes dont l'avancée vers le sud du pays n'est pas totalement empêchée, a indiqué le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

Il a précisé qu'il s'agissait de permettre ensuite aux forces maliennes et aux forces africaines -de ce qu'on appelle la MISMA, c'est à dire le regroupement de plusieurs bataillons de pays africains qui vont apporter leur concours - de reprendre leur marche en avant pour l'intégrité d'un territoire d'un pays ami.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un modèle exemplaire de la coopération européenne

Coopération

Fréquentes au Togo, les pluies tropicales provoquent d’importantes inondations, notamment en milieu urbain.

Veille sanitaire

Santé

La grippe aviaire a fait son retour dans deux préfectures. Des mesures d'urgence ont été imposées doublées d'une surveillance sanitaire.

Rien ne va plus à Kinshasa

Union Africaine

En RDC, le médiateur togolais Edem Kodjo est dans l'incapacité de réunir le pouvoir et l'opposition. 

Le secteur privé ne contribue pas pleinement à la politique de relance

Développement

Le Togo, via différents accords et conventions, s’est engagé a utiliser de la façon la plus efficace l’aide publique au développement (APD).