Le Togo et les Etats-Unis, vedettes de la journée

29/01/2010
Le Togo et les Etats-Unis, vedettes de la journée

Nous vous l’annoncions dès mercredi, les Etats-Unis ont offert à la Marine togolaise deux patrouilleurs rapides de surveillance destinée à lutter contre le terrorisme, le trafic de drogue et le commerce illicite le long des côtes. Jusqu’à présent, deux vieux patrouilleurs étaient chargés de cette mission sensible.
La cérémonie de remise des vedettes s’est déroulée vendredi à la base marine de Lomé en présence du chef d’Etat-major des Forces armées (FAT) le général Ayéva Essofa et de l’ambassadrice des Etats-Unis au Togo, Patricia M. Hawkins.
« Nous marquons aujourd’hui une nouvelle étape dans le renforcement du partenariat entre les Etats-Unis d’Amérique et le Togo. La coopération militaire figure parmi les principaux objectifs de coopération entre les deux pays », a déclaré la diplomate.
En réponse, le patron des FAT a souligné que « La journée du 29 janvier était marquée d’une pierre blanche dans les relations de coopération entre les USA et le Togo ». Il a remercié les autorités américaines pour ce « geste précieux ».
Les vedettes offertes sont similaires à celles utilisées par les gardes côtes US. Les bateaux sont équipés de deux moteurs de 225ch et fabriqués par les chantiers navals SAFE.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.