Le Togo passe son examen

06/10/2011
Le Togo passe son examen

Le rapport national sur la situation des droits de l’Homme au Togo (Examen périodique universel, EPU) a été présenté jeudi à Genève pendant près de trois heures par les autorités togolaises.

Il avait été adopté en mars 2011 par le gouvernement, les organisations de la société civile et le Haut Commissariat aux droits de l’homme (HCDH) après quelques aménagements pour rendre le texte pertinent.

Tous les acteurs associés à son élaboration sont unanimes pour reconnaître que le Togo a réalisé des avancées notables dans le renforcement des droits de l’homme. 

L’EPU est un processus unique en son genre. Il consiste à passer en revue, tous les quatre ans, les réalisations de l’ensemble des 192 Etats membres de l’ONU dans le domaine des droits de l’homme. 

Il s’agit d’un processus mené par les Etats, sous les auspices du Conseil des droits de l’homme. Il fournit à chaque Etat l’opportunité de présenter les mesures qu’il a pris pour améliorer la situation des droits de l’homme sur son territoire et remplir ses obligations en la matière. Mécanisme central du Conseil des droits de l’homme, l’EPU est conçu pour assurer une égalité de traitement à chaque pays.

Informations complémentaires

EPU TOGO.pdf 224,46 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Affrontement d’idées

Culture

La 2e édition du championnat des joutes verbales francophones aura lieu du 25 février au 18 mars à Lomé. 

Business angels au chevet des start-up togolaises

Tech & Web

Belle opportunité pour les startups togolaises en quête de financement. Une plateforme leur permet de rechercher des investisseurs.

Premier album pour Valentine Alvares

Culture

Après une multitude de singles, la chanteuse togolaise Valentine Alvares sort son premier album. Elle met le cap à l'international.

Les adieux de Gakpé aux Eperviers

Sport

Serge Gakpé a annoncé jeudi qu'il prenait sa retraite internationale. Le Togolais évolue actuellement au Chievo de Vérone.