Le Togo retrouve la Francophonie

04/12/2007
Le Togo retrouve la Francophonie

Depuis plusieurs semaines, les médias consacrent une large couverture à la levée des sanctions européennes qui frappaient le Togo. Mais l'Europe n'est pas la seule à assouplir sa position.

Rassemblés à Vientiane (Laos) à la fin du mois de novembre, les représentants du Conseil permanent de la Francophonie ont décidé qu'il était temps pour Lomé de rejoindre pleinement les instances de l'organisation.Dans une résolution sur le Togo, l'organisation décide  « la levée du maintien sous examen du Togo prononcé lors de la 54e session du Conseil permanent ».

Une décision dont s'est félicité le représentant togolais à Vientiane, Tchao Sotou Bere (l'ambassadeur du Togo en France).

Certes, l'OIF n'imposait pas de sanctions économiques ou politiques, mais avait décidé en février 2005 de mettre le Togo sous observation. Le pays est désormais pleinement de retour au sein de la famille francophone.

Dans la résolution, l'OIF se félicite de la situation au Togo, « caractérisée par la recherche du consensus et la signature de l'Accord politique global (…) ». Elle prend acte « du caractère conforme aux critères de transparence et de fiabilité (…) des élections du 14 octobre 2007 ».

L'organisation de la Francophonie demande au Secrétaire général « de continuer à apporter son soutien résolu et multiforme au processus en cours.

En photo : Abdou Diouf, le secrétaire général de l'organisation de la Francophonie

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.