Le Togo revisite le protocole d’Etat

11/03/2014
Le Togo revisite le protocole d’Etat

Robert Dussey

A la demande des autorités togolaises, deux experts du ministère français des Affaires étrangères vont procéder pendant une semaine à l’étude du protocole. L’objectif est de le dépoussiérer et de l’adapter pour le rendre plus moderne et donc plus efficace.

Pierre-Henri Guignard, ancien ambassadeur de France au Panama et auprès de l’OEA), a occupé les fonctions de chef adjoint du Protocole de 2004 à 2007 et Jean-Paul Pancracio, professeur des universités, agrégé des facultés de droit, spécialiste de droit international public, sont les auteurs d’un ouvrage de référence intitulé : Protocole et cérémonial.

Les deux spécialistes ont été reçus mardi par le chef de la diplomatie togolaise, Robert Dussey.

‘Les règles protocolaires étant strictes et d’interprétation étroite, elles doivent être respectées parce que leur violation entraîne des fausses notes regrettables. Une infraction délibérée à ces règles, est interprétée comme une manifestation volontaire de défiance à l’égard des officiels et, par là, à l’égard de l’autorité politique et administrative’, a rappelé M. Dussey, soulignant qu’une mise à niveau des textes était impérative.

Les experts français rencontreront non seulement la direction du Protocole d’Etat du ministère des Affaires étrangères, mais aussi celle d’autres institutions : Présidence, Primature, Assemblée Nationale et Cour Constitutionnelle.

L’audit devrait ainsi permettre d’améliorer le fonctionnement des institutions.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !