Le Togo s'associe au deuil des Chinois

21/05/2008
Le Togo s'associe au deuil des Chinois

Abbas Bonfoh, le président de l'Assemblée nationale, s'est rendu mardi à l'ambassade de Chine à Lomé pour y signer le livre de condoléances ouvert après le séisme qui a fait plus de 72.000 morts et disparus. « Au nom de l'Assemblée Nationale du Togo et en mon nom personnel, nous présentons nos condoléances les plus attristées et nous vous prions de transmettre nos compassions aux plus hautes autorités de votre pays et au peuple frère de la République sŒur de Chine » écrit M. Bonfoh.

Neuf jours après le séisme l'armée concentre désormais ses efforts sur les 5 millions de sinistrés qui survivent dans des conditions précaires, sous la pluie, exposés au risque d'épidémies.Les recherches d'éventuels survivants sous les décombres se poursuivent et deux "miraculés" ont été retrouvés mardi. Mais les chances de survie sont infimes et les secouristes étrangers commencent à quitter le pays pour céder la place aux équipes médicales.

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a ordonné l'envoi de 40.000 tentes d'ici la fin mai et de 900.000 autres en juin, qui s'ajouteront aux quelque 280.000 tentes déjà distribuées dans le Sichuan, la province la plus touchée par le séisme de magnitude 8 sur l'échelle de Richter survenu le 12 mai.

Des toiles plastique ont été réclamées d'urgence pour permettre d'abriter les rescapés des pluies qui ont commencé à tomber sur la région, transformant le sol en boue, et accélérant encore la décomposition des cadavres et des carcasses d'animaux morts dans la catastrophe.

Près d'un stade à la sortie de la ville de Mianzhu, des tentes bleues abritent plus de 7.000 personnes venues de trois villages de montagne et de la ville de Hanwang, entièrement dévastés par le séisme.

A Chengdu, la capitale provinciale, de nombreux habitants préfèrent encore vivre dehors par crainte d'une nouvelle réplique.

A Beichuan, un reporter du quotidien China Daily a raconté qu'une odeur de cadavre flotte sur la ville, envahie par des nuages de mouches et de moustiques qui font craindre l'apparition de maladies.

Aucune épidémie n'a pour l'instant été signalée, mais le risque est réel en raison de la concentration, dans une chaleur humide, de centaines de milliers de réfugiés, dans des centres de fortune, souvent sans toilettes et sans eau courante.

Seuls des cas de gangrène gazeuse, une infection bactérienne très contagieuse qui peut conduire à la mort en 12 heures, ont été découverts jusqu'ici parmi une soixantaine de blessés, dont la moitié a dû être amputée en urgence.

Les responsables de la Santé craignent également l'apparition d'épidémies de diarrhée, d'hépatite A et de choléra.

Quelque 3.500 spécialistes en inspection sanitaire et en prévention des maladies vont être dépêchés sur la zone, a annoncé le ministère de la Santé.

Le ministère de la Protection de l'Environnement a de son côté publié une circulaire conseillant de ne pas boire l'eau accessible dans les ruines des immeubles détruits, ni celle des puits et des rivières, qui peuvent avoir été contaminées par les cadavres, les déchets médicaux et les désinfectants.

L'aide internationale en biens et en personnel qualifié continue d'arriver en Chine.

Une équipe médicale japonaise est à pied d'oeuvre dans le Sichuan où un hôpital mobile capable d'accueillir 120 malades et de fournir des soins médicaux à 250.000 personnes, doit être livré cette semaine par l'Allemagne.

Des avions cargo venant de toutes les parties du monde déchargent sur les aéroports chinois des produits de première nécessité, comme des générateurs, des tentes, des médicaments, des produits alimentaires instantanés et du lait en poudre.

Le total des dons en argent et en nature récoltés en Chine et à l'étranger approche les 14 milliards de yuans (1,25 milliard d'euros), selon le ministère des Affaires civiles.

Mercredi, l'ensemble du pays observait un troisième et dernier jour de deuil en hommage aux victimes du séisme.

Le bilan encore provisoire de la catastrophe s'établit à 40.075 morts confirmés, 32.361 disparus et 247.645 blessés.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.

Mariachis, tequila et internet

Tech & Web

Le Forum annuel sur la gouvernance de l’Internet s’est ouvert mardi à Guadalajara, berceau des mariachis et de la tequila.