Le Togo va accéder au Conseil de sécurité de l’Onu

07/01/2010
 Le Togo va accéder au Conseil de sécurité de l’Onu

Dans un article publié jeudi, le site du Comité de soutien à la candidature de Faure Gnassingbé dresse un bilan de l’action menée par le pays au sein des différentes institutions onusiennes ces cinq dernières années. On peut lire que les militaires togolais sont engagés dans plusieurs opérations de maintien de la paix à travers le monde : Côte d’Ivoire, Haïti, Libéria, Darfour, Tchad et Centrafrique.
Autre information importante, le Togo siègera au Conseil de sécurité de l’Onu de 2012 à 2013 en remplacement du Nigeria et en qualité de membre non permanent.

Voici l’article publié par le site faurepresident.com
Le sujet est peu connu ; il mérite pourtant que l’on s’y attarde un instant. Jamais, le Togo n’aura été aussi actif au sein de l’Onu que sous le quinquennat du président Faure Gnassingbé.
Premier élément patent, le Togo, en dépit de ses faibles ressources, occupe le 27è rang des pays contributeurs de troupes que l’ONU emploie dans ses diverses opérations de maintien de la paix.
Il faut rappeler, en effet, que Lomé a des soldats en Haïti, en Côte d’Ivoire, au Libéria et au Darfour, notamment.
En outre, une centaine de militaires togolais font partie de la Mission des Nations Unies en République Centrafricaine et au Tchad (MINURCAT).
Le Togo a été le tout premier pays africain à se déployer à Abéché après le retrait de la Force Européenne (EUFOR), puis, plus tard, à Birao où il a engagé une compagnie d’infanterie.
Le professionnalisme des soldats togolais, unanimement reconnu aujourd’hui dans ces différentes missions de paix, place le Togo parmi les pays sur lesquels l’Onu peuvent compter
En retour, l’Onu s’est impliqué directement au Togo depuis cinq ans, pour l’aider à se développer.
Le pays bénéficie de l’assistance électorale de l’institution. Cela a été le cas en 2007, à l’occasion des élections législatives, et elle se renouvellera pour les présidentielles du 28 février prochain.
Les Nations Unies sont très présentes au Togo, via ses différentes Agences : PNUD, FNUAP, l’UNICEF, OMS, HCDH, notamment.
L’implantation d’un Bureau du Haut Commissariat des Droits de l’Homme à Lomé répond à une demande des autorités togolaises pour marquer clairement sa volonté de renforcer la démocratie et la protection des personnes.
Depuis 2005, le président Faure Gnassingbé s’est rendu à plusieurs reprises au siège de l’Onu, à New York, soit pour assister aux Assemblées générales annuelle, soit lors de conférences thématiques comme celle sur le sida tenue en juin 2008.
Sur la période 2005-21010, la présence onusienne du Togo s’est illustrée de la manière suivante :
Vice-présidence de l'Assemblée générale: 63e session (2008-2009)
Membres des organes principaux et subsidiaires des Nations Unies
Commission de la condition de la Femme (2006-2010)
Commission des Statistiques ( 2008- 2011)
Commission du Développement durable (2010 -2013)
Programme de coordination de l'ONU sur le VIH/SIDA (2010- 2012)
Le Togo siégera au Conseil de Sécurité, en qualité de membre non-permanent, de 2012 à 2013, en remplacement du Nigeria (cela avait déjà été le cas entre 1982 et 1983).
Les Etats membres de la Cédéao sont parvenus, lors du Sommet de d’ Abuja en juin 2009, à une décision à le sujet.
Sur le plan de sa participation à la promotion du droit international, le Togo est signataire de la plupart des traités et accords dont le Secrétaire général de l'ONU est dépositaire.

Accéder à l'article sur le site du Comité de soutien

En photo : Michel Kafando, le représentant du Burkina Faso au Conseil de sécurité le 16 décembre 2009 à New York

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.