Le Togo va présider le Conseil de sécurité

03/11/2011
Le Togo va présider le Conseil de sécurité

Le Togo assurera la présidence du Conseil de sécurité au mois de février. Elu le 21 octobre dernier par les membres de l’Assemblée générale de l’Onu, le pays se prépare activement à prendre ses fonctions le 1er janvier 2012 pour un mandat de deux ans.

Les représentants de Lomé siègeront avec ceux du Maroc, du Pakistan, du Guatemala et de l’Azerbaïdjan, également élus comme membres non-permanents de l’instance décisionnaire des Nations Unies.

Les diplomates togolais ne vont pas chômer tant le calendrier est chargé. Admission éventuelle des territoires palestiniens, crise en Syrie, piraterie maritime dans le Golfe de Guinée, sont d’ores et déjà à l’ordre du jour et le resteront certainement en début d’année.

Pour se familiariser avec le fonctionnement du CS, le chef de la mission togolaise à New York a été invité à participer aux prochaines réunions.

Les fonctionnaires togolais qui seront spécialement détachés pour les deux années à venir bénéficieront d’une formation dans les semaines qui viennent au siège des Nations Unies ; un training dispensé à l’ensemble des pays élus.

En photo : Kodjo Menan, l’ambassadeur du Togo auprès des Nations Unies

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les hommes qui savent aimer Valentine

Culture

La jeune chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit sa carrière à un rythme impressionnant. Elle vient de dévoiler son nouveau clip.

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.