Le Togo va ratifier le protocole contre le trafic illicite de migrants

23/06/2010
Le Togo va ratifier le protocole contre le trafic illicite de migrants

Les députés ont autorisé mardi la ratification par l’Etat togolais, du protocole contre le trafic illicite de migrants par air, mer et terre, additionnel à la convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale, adopté le 15 novembre 2000 à New York.
Le texte vise à prévenir, combattre et réprimer le trafic illicite des migrants et à protéger leurs droits.
« Le Togo s’engage désormais à coopérer avec les autres Etats signataires en vue de prévenir le trafic illicite et à prendre les mesures nécessaires lorsqu’il a des raisons de soupçonner qu’un navire, par exemple, se livre à ce trafic, à renforcer les contrôles aux frontières, à vérifier la validité des documents de voyage ou d’identité, puis à faciliter le retour des migrants dans leur pays d’origine », a expliqué Komi Selom Klassou, vice-président de l’Assemblée nationale.
« L’adoption de ce protocole démontre la disponibilité de l’Etat togolais à lutter contre la criminalité sous toutes ses formes. Les services de sécurité feront le bon usage de cet instrument juridique », a déclaré pour sa part Eliott Ohin, le ministre des Affaires étrangères.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.

Adebayor indisponible pour une période indéterminée

Sport

Sale coup pour Emmanuel Adebayor, le capitaine des Eperviers. Selon le site StarAfrica le footballeur s’est blessé lors de la rencontre dimanche contre une équipe turque.

A la liberté, à la vie !

Culture

Le bureau régional de l’organisation de la Francophonie (OIF) a présenté lundi à Lomé son initiative baptisée ‘Libres ensemble’.