Le Togo va rejoindre la MINURCAT

28/01/2009
Le Togo va rejoindre la MINURCAT

Le mission des Nations Unies en Centrafrique et au Tchad (MINURCAT) a reçu mardi à N'Djaména, la visite d'experts militaires des Forces armées togolaises (FAT).

Le Togo a exprimé récemment le souhait de participer à cette force de maintien de la paix. Lomé étudie la possibilité de mettre à disposition des troupes et du matériel.La MINURCAT doit succéder à la force européenne Eufor à partir du 15 mars 2009, selon une résolution du Conseil de sécurité de l'Onu.

Les experts des FAT doivent se déplacer à travers les zones d'opération pour évaluer la situation et les moyens humains et matériels à déployer.

Des soldats ont déjà été présélectionnés au Togo où ils passent des tests médicaux et d'aptitude physique.

Le chef d'Etat major des Forces armées togolaises (FAT), le général Zakari Nandja, s'est rendu fin décembre au siège des Nations Unies à New York pour évoquer cette question.

300 militaires togolais pourraient être engagés dans l'opération de paix.

La MINURCAT est destinée à restaurer les conditions de sécurité nécessaires au retour volontaire et durable des réfugiés et personnes déplacées par les conflits dans cette région des trois frontières à cheval entre le Tchad, la République Centrafricaine et le Soudan, indiquent les Nations Unies.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.