Le « bon signe » togolais

13/02/2008
Le « bon signe » togolais

Arrivé à Ouagadougou mardi en fin de matinée pour une visite de moins de 24 heures, le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier a déclaré à l'issue d'un entretien avec le président Blaise Compaoré que l'Allemagne soutiendrait le Burkina Faso dans ses efforts de médiation en Afrique notamment dans la crise politique au Togo.

"Je sais qu'il (le président Compaoré) s'est beaucoup investi pour apaiser le conflit au Togo et j'ai pu voir là-bas que les partis sont en train de dialoguer. Nous le soutiendrons dans ses efforts pour la paix", a indiqué le chef de la diplomatie allemande."C'est un bon signe de voir que le développement politique a commencé au Togo pour le retour de la démocratie", s'est-il encore félicité.

Le ministre a achevé au Burkina une mini-tournée africaine qui l'a menée au Ghana et au Togo.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.