‘Le développement est aussi un droit’

26/02/2016
‘Le développement est aussi un droit’

Robert Dussey

Le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies tiendra sa 31e session du 29 février au 24 mars à Genève. Un segment de haut-niveau en présence de chefs d’Etat et de gouvernement aura lieu du 29 février au 2 mars.

En octobre dernier, l'Assemblée générale de l’ONU a élu 18 nouveaux Etats au Conseil pour un mandat de 3 ans à partir du 1er janvier 2016 parmi lesquels le Togo.

‘L’élection de notre pays au Conseil est une marque de confiance accordée par l’ONU aux efforts menés par le Togo en matière d’amélioration des droits l’homme. D’importants progrès ont été réalisés depuis plusieurs années et les efforts se poursuivent. Le fait de siéger au sein de cette instance nous oblige à encore plus de rigueur et de détermination’, explique Robert Dussey, le ministre des Affaires étrangères.

Pour le chef de la diplomatie togolaise, la notion de droits de l’homme ne doit pas seulement se cantonner à la thématique classique. Elle doit également s’adapter à l’évolution de la société en prenant en compte le droit au développement.

C’est particulièrement important pour des pays comme le Togo dont la priorité est d’assurer la croissance, le mieux vivre aux populations les plus défavorisées afin que chaque Togolais ait une chance égale, souligne Robert Dussey.

‘Notre pays compte militer en ce sens lors de son mandat de 3 ans au Conseil’.

La principale des trois sessions de cette année commencera par un débat de haut niveau auquel prendront part, au cours de la première semaine, de nombreux hauts dignitaires qui traiteront de questions relatives aux droits de l'homme ayant un intérêt particulier pour leur pays ou qui suscitent leur préoccupation. 

Les débat porteront sur des situations particulièrement préoccupantes en Syrie, Corée du Nord, Erythrée, Iran, Myanmar, Yémen, Côte d’Ivoire, Mali, notamment.

Le Haut-Commissariat aux droits de l’homme présentera en outre un certain nombre de rapports thématiques sur plusieurs questions comme la protection des droits de l'homme des migrants en transit, la privation arbitraire de nationalité, la protection de la famille, les droits de l'homme des personnes handicapées, des personnes appartenant à des minorités nationales ou ethniques, religieuses et linguistiques, les droits de l'enfant, le changement climatique, etc…

Le Conseil des droits de l'homme est un organe intergouvernemental du système des Nations Unies créé en 2006 pour renforcer la promotion et la protection des droits de l'homme dans le monde. Il a pris la relève de la Commission des droits de l'homme.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.