Le lien du sang

09/07/2010
Le lien du sang

Cinquante ans après leurs indépendances, les troupes de treize anciennes colonies françaises de l'Afrique sub-saharienne, mais pas la Côte d'Ivoire, vont participer le 14 juillet au traditionnel défilé militaire à Paris sur les Champs-Elysées.
"C'est le lien du sang que nous célébrons, le lien né de la contribution des troupes africaines à la défense et à la libération de la France", a écrit le président Nicolas Sarkozy dans un message aux participants.
"Des milliers de soldats venus d'Afrique sont morts pour la France lors des deux guerres mondiales", a rappelé le chef de l'Etat.
Les soldats africains ouvriront le défilé, par détachement d'une trentaine d'hommes, dans l'ordre alphabétique : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad et Togo.
Les soldats togolais sont arrivés mardi à Paris ; ils répètent depuis sur une base militaire de Bretigny sur Orge, située en région parisienne, avant le jour J.
Le président Faure Gnassingbé sera sur la tribune présidentielle, Place de la Concorde, pour assister à ce défilé exceptionnel.
2010 marque le 50e anniversaire de l'accession à l'indépendance pour 17 pays africains, dont 14 sont d'anciennes colonies françaises.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.