Le modèle singapourien appliqué au Togo

14/04/2014
Le modèle singapourien appliqué au Togo

Le ministre togolais des Affaires étrangères, Robert Dussey, a débuté lundi à Singapour la deuxième et dernière étape de sa tournée asiatique. Après la Malaisie, il se trouve dans la ville-Etat à la tête d’une délégation d’hommes d’affaires de la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT).

Singapour est un modèle pour le Togo. Le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, veut s’en inspirer pour faire de son pays une plateforme de services ultra-performante dans les années qui viennent. Point commun entre les deux pays, l’activité portuaire. Certes, Singapour est loin devant le Togo, mais la modernisation du Port de Lomé et sa situation géographique devraient lui permettre de devenir l’un des premiers acteurs en Afrique de l’Ouest, en tant que porte d’entrée vers la sous-région et comme Hub de transbordement.

Lomé rêve aussi de devenir une place financière de tout premier plan.

L’économie de Singapour repose sur les services bancaires et financiers (deuxième place financière d'Asie après le Japon), le commerce, la navigation (le deuxième port du monde derrière Shanghai  pour le tonnage cargo, mais aussi en conteneurs pour la même année, le tourisme, les chantiers navals et le raffinage (troisième raffineur mondial). Le secteur de l'industrie électronique est également très dynamique comme celui de l’arment.

Le pays n’a ni or, ni pétrole, ni gaz, ni diamant et pourtant, sa prospérité est isolante.

‘Je ne vous cache pas notre admiration pour cette réussite économique qui classe aujourd’hui votre pays au rang des économies émergentes de la planète. C’est pourquoi, le gouvernement togolais entend renforcer sa coopération avec celui du Singapour pour remplir ensemble la page de la coopération entre nos deux pays qui reste, à mon sens, peu fournie à ce jour’, a déclaré Robert Dussey lors de son intervention devant un parterre d’hommes d’affaires locaux. Il en a profité pour annoncer l’exemption de visas pour les businessmen.

Voici l’intervention du chef de la diplomatie togolaise

C’est un agréable plaisir pour moi et la délégation qui m’accompagne de nous retrouver en ce jour en terre Singapourienne, ce beau pays qui a su, grâce à son modèle économique, se hisser au sommet des Nations du monde en matière de facilité à y faire des affaires.

Je ne vous cache pas notre admiration pour cette réussite économique qui classe aujourd’hui votre pays au rang des économies émergentes de la planète.

C’est pourquoi, le Gouvernement togolais entend renforcer sa coopération avec celui du Singapour, pour remplir ensemble avec lui la page de la coopération entre nos deux pays qui reste, à mon sens, peu fournie à ce jour.

Je voudrais également vous dire que le Togo, notre pays, offre aujourd’hui des opportunités d’affaires insoupçonnées, grâce aux réformes tous azimuts entreprises il y a quelques années par le Gouvernement sous l’impulsion du Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE qui rêve de faire du Togo le Singapour du continent africain.

Le gouvernement togolais a, en effet, dirigé ces dernières années ses efforts vers des réformes dans le secteur économique et financier, dans le domaine politique et social.

Au plan économique, par exemple, il faut noter :

-  l’adoption d’un nouveau code des investissements plus attractif et innovant et d’un code des marchés publics conforme au standard international ; 

-  la simplification des procédures de création d’entreprise par la mise en place d’un guichet unique appelé Centre de Formalité des Entreprises (CFE), d’un délai de trois jours francs ; 

Signature de l'accord de coopération entre les Chambres des 2 pays

-  la création de la Cour Arbitrale du Togo (CATO) ; 

-  la mise en place d’un guichet unique du commerce extérieur, etc.
Notre pays est actuellement en chantier de modernisation de ses infrastructures, sources de croissance économique, notamment le Port autonome de Lomé qui est en passe de devenir une référence dans la sous-région ouest africaine pour son rôle de point de transbordement.

Le renforcement de la capacité d’accueil de l’aéroport international de Lomé, doublé des prestations de la compagnie aérienne « ASKY » fera bientôt de notre aéroport un hub dans la sous-région voire en Afrique.

Pour accompagner cette dynamique, le gouvernement nourrit l’ambition de réaliser une ligne de chemin de fer et une autoroute reliant le Port de Lomé à la frontière nord du pays avec le Burkina-Faso.

En outre, le secteur des infrastructures routières, de l’énergie, des Télécommunications, des Mines, de l’Agriculture, de l’Industrie viennent s’inscrire dans un programme ambitieux mais réaliste que notre Gouvernement met présentement en œuvre pour affronter les défis d’un monde en pleine mutation et hisser le Togo au rang des pays émergents à l’horizon 2030.

Mesdames et Messieurs,

C’est vous dire, en un mot, que le Togo est sur la bonne voie avec des perspectives encourageantes.

Les acteurs du secteur privé qui m’accompagnent sont là pour témoigner des progrès accomplis par le Togo dans le climat des affaires.

Mais dans un monde inter indépendant et plein d’incertitudes, à l’épreuve des crises à répétition sur le plan économique, financier, alimentaire, énergétique et du poids des effets du changement climatique, nul ne peut se fermer sur lui-même. Bien au contraire. La nouvelle donne économique mondiale invite plus que jamais au renforcement de la coopération internationale et à la promotion d’un partenariat gagnant- gagnant. C’est souligner le rôle capital que doit jouer le secteur privé, fer de lance de la croissance économique.

Mesdames et Messieurs les Chefs d’Entreprises du Singapour,

Je suis particulièrement heureux de vous rencontrer aujourd’hui et d’échanger avec vous sur les opportunités d’investissement au Togo. Votre présence ici est un signe de confiance, mais aussi la perspective d’une coopération fructueuse entre des secteurs privés dynamiques.

C’est vous dire toute la joie que j’ai à conduire cette délégation et l’espoir que je nourris de voir des partenariats fructueux naitre entre les hommes et femmes d’affaires du Singapour et du Togo.

C’est pour vous encourager a venir investir au Togo, que le Président de la République, Faure Gnassingbé, a instruit le gouvernement par ma voix de vous annoncer l’exemption de visa d’entrée au Togo des Singapouriens en application de la réciprocité entre nos deux Etats. Désormais vous pourrez rentrer et sortir du Togo sans vous soucier de visa. Le Togo s’ ouvre a vous. Venez investir, créer vos entreprises et gagner de l’argent.

J’invite les entreprises Singapouriennes à saisir les opportunités d’affaires que le Togo offre en investissant en toute confiance dans notre pays, car investir au Togo, c’est investir dans un pays dont la population est jeune et dynamique, un pays ouvert au monde, avec des infrastructures de communication en cours de modernisation. Investir au Togo, c’est investir dans un pays de paix et de stabilité, avec une protection juridique des investissements garantie grâce à l’adhésion de notre pays aux principaux accords et dispositifs internationaux y relatifs.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les hommes qui savent aimer Valentine

Culture

La jeune chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit sa carrière à un rythme impressionnant. Elle vient de dévoiler son nouveau clip.

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.