Le monde n'est pas aussi paisible qu'il pourrait ou devrait l'être

24/09/2014
Le monde n'est pas aussi paisible qu'il pourrait ou devrait l'être

Barack Obama, le président américain, mercredi à la tribune de l'ONU

L'Assemblée générale des Nations Unies a donné le coup d'envoi mercredi de son débat général annuel, au lendemain d'un Sommet sur le climat auquel ont participé plus de 120 dirigeants mondiaux afin de mobiliser les énergies pour lutter contre les changements climatiques. Le président togolais, Faure Gnassingbé, y participe.

« La Première guerre mondiale a eu lieu il y a 100 ans et les Nations Unies ont 70 ans d'expérience. Et pourtant le monde n'est pas aussi paisible qu'il pourrait ou devrait l'être », a dit le Secrétaire général dans un discours à l'ouverture de ce débat général.

« Aujourd'hui nous sommes confrontés à davantage de crises causées par l'homme qu'à de catastrophes naturelles. Nous ne sommes pas en mesure de contrôler la nature mais qui d'autre que nous a la responsabilité de garantir la paix et la justice dans notre monde d'aujourd'hui ? » a-t-il ajouté.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.