Le nouveau paysage politique togolais

21/01/2011
Le nouveau paysage politique togolais

Répondant vendredi matin aux vœux du corps diplomatique, le président togolais, Faure Gnassingbé, a commenté les derniers évènements survenus sur le continent africain.
S’agissant de la Côte d’Ivoire, M. Gnassingbé a souhaité « du fond du cœur que tout soit mis en œuvre afin que les immenses espoirs suscités par le processus électoral ne soient pas finalement déçus ». Il a appelé à tout faire pour éviter « un nouveau cycle de violences » et pour mettre fin à une décennie de crispations.
Le chef de l’Etat a également exprimé le souhait que la Tunisie « puisse surmonter ses convulsions » pour demeurer un « pôle de stabilité et de croissance ».
Faure Gnassingbé est longuement revenu sur la situation politique au Togo.
« 2010 aura été pour le Togo une année charnière, une année riche en défis et en perspectives. Vous avez d’ailleurs été les témoins privilégiés et parfois même, les acteurs engagés de la nouvelle dynamique que les Togolaises et les Togolais ont su imprimer à leur long cheminement vers une démocratie apaisée », a-t-il déclaré rendant un hommage particulier au président du Burkina, Blaise Compaoré, et à tous les partenaires, France, Chine, Etats-Unis, Union africaine, Union européenne, etc…
Sur les questions économiques, le N°1 togolais a souligné que l’allégement de la dette extérieure permettrait désormais de mobiliser des ressources supplémentaires pour les besoins vitaux des populations et pour la remise en état des infrastructures.

VERBATIM

Situation politique
« 2010 aura été pour le Togo une année charnière, une année riche en défis et en perspectives. Vous avez d’ailleurs été les témoins privilégiés et parfois même, les acteurs engagés de la nouvelle dynamique que les Togolaises et les Togolais ont su imprimer à leur long cheminement vers une démocratie apaisée. Vous êtes également familiers des efforts qui ont été quotidiennement déployés pour assurer le retour progressif de la prospérité économique sur cette terre d'hospitalité qu'est le Togo. Après de longues années de tensions politiques, de heurts et de soubresauts, nos populations tout comme l’ensemble de la Communauté internationale avaient ouvertement exprimé le vif désir, de voir l’élection présidentielle de mars 2010 marquer un nouveau départ pour le Togo.
Accord politique RPT-UFC
« L’Accord politique qui a permis en mai dernier, et pour la toute première fois, l’entrée de ministres UFC et bien d’autres au Gouvernement procède de cette nouvelle dynamique. L’apparition de nouvelles formations politiques sur la scène politique nationale doit être saluée comme une évolution positive. Ces nouveaux partis sont un signe de la vitalité de notre jeune démocratie et la manifestation d’un pluralisme qui s’enracine chaque jour au Togo. Nous nous mobiliserons au cours des prochains mois, afin de consolider ces précieux acquis, grâce à la mise en œuvre des chantiers de la réforme institutionnelle ».

Situation en Afrique
Côte d’Ivoire
« Mes premières pensées sont pour la Cote d’Ivoire, ce pays frère et ami. Je souhaite vivement et du fond du cœur que tout soit mis en œuvre afin que les immenses espoirs suscités par le processus électoral ne soient pas finalement déçus. / J’invite toutes les bonnes volontés à rester mobilisées, afin d’apporter aux Ivoiriens, le soutien qui leur permettra d’éviter un nouveau cycle de violences et de mettre définitivement un terme à une décennie de crispations ».
Tunisie
« C’est aussi mon vif souhait que la Tunisie qui a été pendant longtemps un pôle de stabilité et de croissance puisse surmonter les convulsions qui l’ont marquée ces dernières semaines afin de retrouver à brève échéance la paix et la concorde.
Guinée
« Malgré la diversité des parcours /au niveau des pays pris individuellement, l’on peut globalement considérer que 2010 a été une année de succès électoraux en Afrique. La Guinée est sans doute l’une des meilleures illustrations et, en tout cas la plus récente, de ce renouveau qui est en marche sur notre continent ».
Terrorisme
« On s’aperçoit ainsi qu’en dépit des efforts de la Communauté internationale, la menace terroriste gagne du terrain. C'est un constat préoccupant. Les organisations terroristes prennent chaque jour de nouveaux visages et frappent là où on ne les attend pas. Le terrorisme s'apparente désormais à un piège sans fin, un défi à la raison et à la conscience humaine. Alors que l’on pensait l’Afrique relativement épargnée par les manifestations du terrorisme dans ses formes les plus extrêmes, on s’aperçoit malheureusement qu’il sévit et se développe dans les vastes étendues désertiques du Sahara, perpétrant des attaques contre les armées régulières de la région et recourant de plus en plus à des enlèvements. Faut-il le rappeler ici, en 2010, le Togo a payé un lourd tribut au terrorisme. En tout début d'année en effet, alors que nous nous apprêtions tous à vivre avec ferveur, cette fête de l'amitié entre les peuples qu'est la Coupe d'Afrique des Nations, notre équipe nationale a été la cible d'une attaque ignominieuse dans l’enclave angolaise du Cabinda qui a fait deux morts et des blessés graves. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, le souvenir de cette terrible épreuve a été ravivé à nouveau en fin d'année, lors de la prise d'otages au Niger de sept expatriés, essentiellement des salariés des groupes français Aréva et Satom, et parmi lesquels figure notre compatriote Alex Kodjo Ahonado ».

Elargissement du Conseil de sécurité
« Comment concevoir en effet que 65 ans après la création de l’Organisation des Nations Unies, l’Afrique qui compte aujourd’hui un milliard d’habitants ne dispose pas d’un seul siège permanent au Conseil de sécurité ? Comment expliquer que toute l’Amérique latine, ce sous-continent à l’immense potentiel ne soit pas représentée au sein des membres permanents du Conseil de sécurité ? Si rien n’est fait pour sortir de cet immobilisme suranné, il y a à l’horizon un risque de délitement et de désaffection croissante qui rendront peu à peu obsolètes des structures dont les idéaux de départ restent toujours pertinents et les bienfaits indiscutables ».

VOIR LE DIAPORAMA

Informations complémentaires

Voeux du Corps diplomatique.pdf 75,03 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Mobilité et développement

Diaspora

Plus d’un million de Togolais vivent à l’étranger. Leurs compétences et leur appui financier sont autant d'atouts pour contribuer au développement du pays.

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.