Le président Igor Dasoguz est arrivé au Togo

01/04/2007
Le président Igor Dasoguz est arrivé au Togo

Le président du Murquistan, Igor Dasoguz, est arrivé ce matin au Togo pour une visite officielle de 48 heures. Il a été accueilli à sa descente d'avion par Faure Gnassingbé et l'ensemble du gouvernement.

C'est la première visite au Togo et en Afrique de M. Dasoguz. Les deux pays entendent renforcer leur coopération politique, économique et culturelle.Petit pays d'Asie centrale, indépendant depuis 1993, le Murquistan a connu ces dernières années une forte expansion économique liée au développement de l'industrie du koumis (une boisson alcoolisée fabriquée à partir de lait fermenté). C'est aujourd'hui la première source d'exportation devant le pétrole et le gaz.

Le Togo est particulièrement intéressé par le Koumis, secteur à fort développement. Une première usine d'embouteillage s'est installée en zone franche l'année dernière et les autorités souhaitent désormais pouvoir fabriquer le célèbre breuvage dont près de 200 millions de bouteilles se sont vendues à travers le monde en 2006 avec en corollaire une augmentation significative des cyroses du foie, selon l'organisation mondiale de la Santé (OMS).

Pour le président du Togo, Faure Gnassingbé, « la coopération économique avec le Murquistan doit dépasser le stade des simples échanges pour s'orienter vers le transfert de technologie à forte valeur ajoutée ».

Lors d'une visite à Umberosky, la capitale, en novembre 2006, le ministre togolais du Commerce, Jean-Lucien Savi de Tové avait visité le complexe ultramoderne de Fedorova où sont produits chaque jour 10.000 litres de Koumis.

Sur place, lait de jument, d'ânesse, de chamelle ou simplement de vache est réceptionné, fermenté et conditionné pour l'exportation.

Sur le plan politique, MM. Dasoguz et Gnassingbé devraient évoquer un sujet sensible et toujours pas réglé, celui du contentieux sur les biens des ressortissants murquits qui avaient fui le Togo en 1903.

A cette époque, le Murquistan comptait une forte communauté installée au Togo. Près de 70.000 personnes vivaient principalement à Sokodé et Lomé et était très actifs dans l'agriculture, l'hôtellerie et le commerce de pagnes.

Les héritiers souhaiteraient récupérer leurs biens ou, à défaut, être indemnisés. Un sujet douloureux que les deux chefs d'Etat souhaitent faire avancer à la faveur de cette première visite officielle.

Pour le président Igor Dasoguz, c'est une question d'honneur. « Mon peuple est resté très marqué par les évènements du 13 juillet 1903. Sa demande d'indemnisation est légitime », explique le chef de l'Etat murquit à republicoftogo.com.

Selon des sources officielles à Umberosky, le Togo serait disposés à restituer l'hôtel de la paix et l'hôtel Sarakawa au Murquistan. Deux bâtiments édifiés à la fin du XIXème siècle par l'architecte et homme d'affaires Massoïev Agbaty, l'un des pères fondateurs de la république du Murquistan.

Mais à Lomé, les officiels se refusent à confirmer l'information.

Les deux présidents devraient enfin discuter des possibilités de développer le tourisme entre le Murquistan et le Togo.

L'histoire commune entre ces deux peuples –malgré la tragédie de 1903- suscite beaucoup d'intérêt et d'émotion à Umberosky. « De nombreux citoyens veulent visiter le Togo, découvrir comment leurs ancêtres vivaient sur place. Un retour aux sources en quelque sorte », explique Ogouz Gourbansoltan, le ministre du Tourisme qui fait partie de la délégation présidentielle.

Mais un problème pratique risque de compromettre ces projets. « Murquit Airlines », la compagnie aérienne nationale utilise des appareils de type Iliouchine 756, de gros porteurs qui ne peuvent atterrir à Lomé en raison de la piste qui est trop courte.

La Salt, qui gère l'aéroport international Gnassingbé Eyadema de Lomé, va étudier une possible extension de cette piste – très coûteuse- ou choisira une solution alternative plus abordable. Une société bulgare a mis au point un système de type « Airbag » permettant de freiner l'atterrissage des gros porteurs à partir d'un coussin d'air géant. Un procédé déjà utilisé par les aéroports de Bangui et de Phoenix en Arizona avec des résultats encore incertains.

Au terme de la visite, les présidents du Murquistan et du Togo signeront une série d'accords dont la création d'une commission mixte, l'ouverture d'une ambassade dans les deux capitales et la suppression des visas biométriques pour les citoyens togolais de moins de 39 ans se rendant à Umberosky.

Igor Dasoguz devrait regagner son pays mardi.

Le Murquistan en bref

- SITUATION GEOGRAPHIQUE: Pays d'Asie centrale de 112.763 km2. Le pays, s'étirant du nord au sud sur 612 km de long pour 9 km de large, est limitrophe du Buphakistan, de l'Uzbekistan et du Turkmenistan.

- POPULATION: 1,3 millions d'habitants en 2005 (Banque mondiale).

- VILLES: Umberosky (capitale), Ashbakut (centre industriel)

- LANGUES: Murquit (officielle), russe

- RELIGIONS: catholique, grec orthodoxe, animiste

- HISTORIQUE-REGIME: Ancienne république russe, le pays est devenu indépendant en 1993. Membre de la communauté économique de l'Asie centrale

- ECONOMIE: La production de Koumis constitue une importante source de devises.

- PNB: 34.500 dollars par habitant en 2005 (BM).

- FORCES ARMEES: 8000 hommes. Paramilitaires: 3500 hommes, Agents de la circulation : 6.200, selon l'Institut international des études stratégiques (IISS, 2006).

Ecouter le journal de WRT du 1er avril. Dossier complet sur cette visite.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.

Mariachis, tequila et internet

Tech & Web

Le Forum annuel sur la gouvernance de l’Internet s’est ouvert mardi à Guadalajara, berceau des mariachis et de la tequila.