Le ton monte entre l’Onu et Abidjan

19/12/2010
Le ton monte entre l’Onu et Abidjan

Le secrétaire-général de l'ONU, Ban Ki-moon, a rejeté samedi la demande du président sortant ivoirien Laurent Gbagbo de retirer les forces internationales du pays et l'a averti des "conséquences" s'il lançait une attaque contre ces forces, selon son porte-parole.
La mission de l'ONU en Côte d'Ivoire (Onuci) "remplira son mandat et continuera de surveiller toutes les violations des droits de l'Homme, les incitations à la haine, ou les attaques contre les Casques bleus", indique un communiqué du porte-parole du secrétaire général.
M. Gbagbo a demandé samedi le départ "immédiat" de l'Onuci et de la force militaire française Licorne, selon un communiqué de son gouvernement lu à la télévision d'Etat.
L'opération onusienne compte quelque 10.000 Casques bleus, dont plusieurs centaines de soldats togolais, et la force Licorne de l'ex-puissance coloniale française environ 900 hommes.
M. Ban "est profondément inquiet des attaques contre une patrouille de l'ONU et des sentinelles perpétrées au quartier général de l'Onuci par des éléments des forces de sécurité ivoiriennes apparemment loyales à M. Gbagbo et de l'attaque samedi d'observateurs militaires de l'ONU par de Jeunes patriotes, qui a blessé deux observateurs", ajoute le texte.
"Il y aura des conséquences pour ceux qui ont perpétré ou orchestré de telles actions, ou qui le feront à l'avenir", prévient le communiqué.
Le siège de l'Onuci a essuyé des tirs de la part d'"hommes armés vêtus de tenues militaires" dans la nuit de vendredi à samedi à Abidjan, selon la mission.
L'armée fidèle à Laurent Gbagbo a accusé vendredi l'Onuci d'appuyer militairement les forces soutenant son rival Alassane Ouattara. Abidjan a été jeudi le théâtre de violents affrontements entre les deux camps.
Les autorités togolaises se tiennent en étroit contact avec l’Etat-major de l’Onuci à Abidjan et avec Alain Le Roy, le Secrétaire général adjoint de l’Onu et patron du Département des opérations de maintien de la paix.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.