Les chefs militaires de la Cédéao se concertent à Bamako

15/01/2013
Les chefs militaires de la Cédéao se concertent à Bamako

Le général Atcha Mohamed Titikpina (photo), chef d’Etat major des FAT, participe depuis mardi à Bamako à une réunion extraordinaire des chefs d'état-major de l'Afrique de l'Ouest destinée à étudier l'engagement militaire pour libérer le nord du Mali des jihadistes. Elle s'achèvera mercredi.

La Cédéao doit former une force d'intervention de 3.300 soldats contre les islamistes occupant le nord du Mali, conformément à une résolution de l'ONU. Le Togo a annoncé, il y a déjà plusieurs semaines, son intention de fournir plusieurs centaines d’hommes.

La force de la Cédéao, la Misma (Force internationale de soutien au Mali), sera dirigée par un général nigérian, Shehu Abdulkadir.

Les premières troupes, envoyées par le Nigeria, seront au Mali avant la semaine prochaine, a annoncé lundi le président nigérian Goodluck Jonathan.
 
 Le Nigeria doit fournir 900 hommes. Le Niger, le Burkina Faso, le Togo et le Sénégal ont également annoncé l'envoi chacun d'environ 500 hommes, le Bénin 300, la Guinée et le Ghana plus de 100 chacun.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Burundi : la délicate mission d’Edem Kodjo

Diplomatie

L’ancien Premier ministre togolais Edem Kodjo a été désigné par l’Union africaine en qualité de médiateur dans la crise politique qui secoue le Burundi.

Tom Saintfiet opérationnel dès la semaine prochaine

Sport

Le nouveau sélectionneur des Eperviers, le Belge Tom Saintfiet, devrait signer officiellement son contrat la semaine prochaine à Lomé.

Sujet prématuré et inapproprié

Cédéao

L'idée d'amender le protocole de la Cédeao sur la démocratie et la bonne gouvernance a été envisagée lors des préparatifs de la 47e session de la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de l’organisation qui s’est déroulée en début de semai...

Rétablir l’honneur de la justice

Justice

Le corporatisme judiciaire est ainsi fait que lorsqu’il s’enfonce dans l’erreur il faut une trentaine d’années pour que la vérité se rétablisse.