Les côtes togolaises, terrain d’exercice pour l’EDAR

14/12/2012
Les côtes togolaises, terrain d’exercice pour l’EDAR

Le bâtiment de projection et de commandement de la Marine française « Mistral » sera en escale au Port de Lomé du 28 décembre au 3 janvier, indique La Lettre de l’ambassade de France, parue vendredi.

Cette escale sera l’occasion pour la marine de manœuvrer avec l’un des derniers nés de l’industrie navale : l’EDAR (Engin de débarquement amphibie rapide). Réceptionné à la fin du mois de novembre 2011, c’est la première fois qu’un moyen de débarquement de ce type quitte son port base pour être déployé à bord d’un BPC sur le continent africain, en l’occurrence au Togo. Des tests grandeur nature avant validation et production.

La Russie a l’intention d’acquérir ces catamarans de débarquement français pour équiper ses futurs bâtiments de projection et de commandement du type Mistral,

Le Mistral, second plus gros navire de la Marine française, fait près de 200 mètres de long. 

Informations complémentaires

Lettre de l\'Ambassae N°6.pdf 316,04 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

D1 : AS Togo Port prend la tête

Sport

Lors de la 14e journée de D1, disputée dimanche, Anges et Sémassi ont fait match nul (0-0).

Travail remarquable

Coopération

Implantée dans une cinquantaine de pays, dont le Togo, PLAN est une organisation non gouvernementale de solidarité internationale qui agit pour donner aux enfants et aux jeunes les plus marginalisés les moyens de construire leur avenir.

SCAPE : lever certains obstacles

Développement

La SCAPE, Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi, est la feuille de route que s’est donné le gouvernement pour assurer le développement économique du pays. Elle nécessite d’importants moyens et le concours actif des donateurs.

Chaude ambiance à la FTF

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) est secouée par une énième crise. L’ancien président de la Fédé, Tata Avlessi, s’oppose à son successeur, Gabriel Améyi,