Les délires des journaux ivoiriens

22/02/2011
Les délires des journaux ivoiriens

En Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo se livre à une guerre médiatique acharnée. Les quotidiens ivoiriens qui lui sont favorables abondent de rumeurs fantaisistes sur une offensive militaire imminente.
Le Temps (proche du FPI), paru mardi, explique très sérieusement que des «Forces françaises sont concentrées à Lomé». S’appuyant sur des informations publiées par le quotidien France Soir, le journal indique que «l’opération militaire est imminente et que les Forces nouvelles (rebelles) pourraient bénéficier de l’appui des soldats français basés au Togo».
« Le Togo de Faure Gnassingbé (…) a-t-il donné son feu vert pour cette attaque de la coalition rebelles-militaires français dite imminente contre la Côte d’Ivoire ? Si oui, à quelle condition et jusqu’où se porte la complicité du Togo qu’on pourrait qualifier de revirement ? Les dirigeants togolais ont-ils mesuré la portée d’une telle responsabilité au moment où aucun pays de la sous-région ouest-africaine ne veut prendre le risque de fournir des soldats à l’Ecomog ? », ajoute le quotidien.
Dans son délire, le journal ivoirien avance une explication : toute cette affaire serait l’œuvre des services secrets français qui « voyant la tiédeur du Togo vis-à-vis d’Alassane Dramane Ouattara, se mettait-elle à travers ses canaux de désinformation comme ce fut le cas en ce qui concerne la fausse information sur la mort présumée du président du Rdr, à prêcher le faux pour avoir le vrai? »
Avec cette presse poubelle, la Côte d’Ivoire n’est pas sortie de l’ornière.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !