Les premiers soldats togolais sont arrivés à Bamako

17/01/2013
Les premiers soldats togolais sont arrivés à Bamako

Les 100 premiers soldats togolais qui vont intégrer la MISMA sont arrivés jeudi à Bamako. A leur tête le Lieutenant-colonel Kpakpabia Bayakido.

«Chers frères d’armes, voici venu le moment tant attendu, le moment du départ de notre contingent MISMA pour la promotion de la culture, de la paix, de la sécurité et de la stabilité dans la sous-région. Nous sommes aujourd’hui une référence en la matière et votre engagement individuel et collectif au sein de la MISMA ne sera que confirmation de l’expertise des Forces armées togolaises », avait déclaré le chef d’Etat major des FAT, le général Mohamed Atcha Titikpina sur le tarmac de l’aéroport de Lomé juste avant leur départ.

La Mission internationale de soutien au Mali devrait accueillir des troupes provenant des Etats membres de la Cédéao : Togo, Côte d’Ivoire, Bénin, Niger, Burkina Faso, Sénégal, notamment. Au total, 3000 soldats africains sont attendus au Mali d’ici deux semaines.

Le Togo enverra au total 532 militaires formés et rompus aux opérations de maintien de la paix. 

Le  sous-groupement tactique interarmes motorisé français s’est installé à Markala afin d’y déployer un dispositif permettant d’interdire la progression des groupes terroristes vers la capitale malienne. Les deux autres sous-groupements tactiques, toujours stationnés à Bamako, sont maintenant en mesure d’être déployé.

A Bamako, jeudi, les premières unités de la MISMA sont arrivées. Il s’agit d’une compagnie de l’armée nigériane et d’un élément de l’armée togolaise, soit environ 250 militaires. Du côté français, cette journée a été principalement marquée par l’arrivée de France d’hélicoptères du Groupement aéro-mobile. Ils ont été transportés par un avion de transport stratégique C17 Canadien, marquant le début du soutien du Canada à l’opération Serval.

Les avions de combat de l’opération Serval ont effectué une dizaine de sorties dont la moitié en mission de ciblage d’objectifs. Trois Mirage 2000D en provenance de N’Djamena ont été mis en place avec un échelon de soutien sur l’aéroport de Bamako.

A ce jour, l’opération Serval mobilise 2 300 militaires, dont 1 400 sont présents sur le théâtre.

L’intervention française au Mali a débuté le 11 janvier. Initiée à la demande du gouvernement malien, et dans le cadre de la résolution 2085, l’opération Serval est destinée à aider les forces maliennes (FAM) à stopper l’offensive des groupes rebelles et terroristes en direction de Bamako, à aider les forces armées maliennes (FAM) et l’Etat malien à retrouver l’intégralité de son territoire et de sa souveraineté, en coordination avec la MISMA et EUTM.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.