Les relations entre la France et le Togo sont au beau fixe

18/10/2013
Les relations entre la France et le Togo sont au beau fixe

‘Dire que les relations ne sont pas au beau fixe entre la France et le Togo, n’est pas vrai. Les relations sont au beau fixe. Le Président Faure Gnassingbé a déjà rencontré le président François Hollande, ça n’a pas été brièvement, une trentaine de minutes d’entretien à New-York. Donc il n’y a vraiment pas de problème entre la France et le Togo’. C’est ce qu’a déclaré vendredi au micro de RFI le chef de la diplomatie togolaise, Robert Dussey (photo), au lendemain de sa rencontre avec son homologue français, Laurent Fabius. 

Non seulement, il n’y a pas de problème avec la France, mais la coopération est même très étroite sur de nombreuses dossiers, comme le Mali et la Centrafrique. Les deux pays se concertent régulièrement dans le cadre du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Le journaliste de la radio française ne pouvait terminer son interview sans interroger Robert Dussey concernant les intentions du président Faure Gnassingbé pour 2015. 

Je ne sais pas, a répondu le ministre des Affaires étrangères, mais si vous me demandez à moi Robert Dussey si le président doit se représenter. Je vous dirai pourquoi pas. Rien ne l’empêche de le faire mais je pense que le souci de Faure Gnassingbé ce n’est pas de se représenter mais de travailler pour son peuple.

ECOUTER L'INTERVIEW

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.