Les soldats togolais reçoivent la médaille de l'Onu

08/04/2008
Les soldats togolais reçoivent la médaille de l'Onu

Cinq mois après leur arrivée au sein de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI), 312 militaires du huitième contingent togolais ont été décorés de la médaille de l'ONU.

La cérémonie s'est déroulée le 2 avril dernier à Abidjan, au cours d'une prise d'armes présidée par le Général de division Fernand Marcel Amoussou, Commandant de la force de l'ONUCI, a-t-on appris mardi de cette organisation.Le Commandant du bataillon togolais, le Lt-Colonel Kodjo G. Kegnon, a remercié les autorités des forces impartiales, ivoiriennes et togolaises de leur soutien à son bataillon. Il a également exprimé sa gratitude à l'endroit des autorités locales, traditionnelles et religieuses et aux populations environnantes pour l'accueil et l'hospitalité dont ses hommes n'ont cessé de faire l'objet depuis leur arrivée en Côte d'Ivoire.

Il a indiqué que cette cérémonie de remise de médailles était pour lui et ses hommes, un honneur mérité ainsi que la reconnaissance des sacrifices et des efforts consentis par tout le personnel du bataillon aux côtés des autres forces impartiales, pour le maintien de la paix en Côte d'Ivoire.

« Ce bataillon, tout comme ceux qui l'ont précédé et ceux qui lui succéderont, sont l'échantillon d'une armée professionnelle au service d'un pays qui a un attachement légendaire à la paix » a-t-il conclu.

Le Général Amoussou a estimé, pour sa part, que chaque membre du bataillon ainsi que les officiers d'Etat- major et les observateurs militaires togolais méritent des félicitations pour le travail bien fait . Attirant l'attention sur l'importance de certaines vertus chez le militaire, notamment le dévouement, l'ardeur et la discipline, le Commandant de l'ONUCI a indiqué qu' « elles étaient des attributs de référence qui, au-delà du professionnalisme, facilitaient l'accomplissement des tâches. » A cet effet, il a engagé chaque militaire à continuer d'afficher ces qualités dans sa conduite de tous les jours. « Ainsi, l'histoire saura reconnaitre les efforts pour le rétablissement de la paix, consentis par des militaires togolais dévoués aux missions de paix des Nations Unies», a-t-il ajouté.

Cette cérémonie a vu la participation du Général de Division Bruno Clément-Bolee, commandant la force LICORNE, du colonel Takougnadi Neyo, représentant le Chef d'Etat-major des Forces armées togolaises, des colonels François David, commandant le 43eme BIMA, et Akpro Akpa, représentant le Général de Division du Chef d'Etat-major ivoirien, du représentant du consul honoraire du Togo en Côte d'Ivoire et de plusieurs autorités militaires, religieuses et traditionnelles ainsi que plusieurs membres de la communauté togolaise installée en Côte d'Ivoire .

Les militaires du Togo sont présents en Côte d'Ivoire constituant dans un premier temps la force de la Mission de la CEDEAO en Côte d'Ivoire (MICECI).

Les Forces armées togolaises ont participé, sous la bannière des Nations Unies, à plusieurs missions de maintien de paix, notamment en 1989 en Namibie, en 1994 au Rwanda, en 1997 en Centrafrique, en 2003 au Libéria et au Burundi et depuis 2005 au Darfour.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.