Libre, crédible et transparent

30/04/2015
Libre, crédible et transparent

Mohamed Ibn Chambas

Mohamed Ibn Chambas, le représentant spécial pour l’Afrique de l’ouest du secrétaire général des Nations Unies, a déclaré jeudi que toute contestation des résultats du scrutin présidentiel devait de se faire dans le respect de la loi.

‘Si un candidat n’est pas satisfait des résultats proclamés par la Céni, c’est à lui de saisir la Cour constitutionnelle et de déposer son recours. L’évidence c’est de laisser  la Cour faire son travail comme l'a conseillé récemment le président en exercice de la Cédéao, John Dramani Mahama’, a-t-il expliqué.

M. Ibn Chambas qui a suivi tout le processus du vote au nom des Nations Unies a validé les conclusions des différentes missions d’observation. Elles ont certifié avoir assisté à une élection libre, crédible et transparente.

'Les Togolais sont allés voter sans violence. Ils ont exprimé librement leur choix. Tous ceux qui sont venus observer ces élections, y compris la société civile togolaise, ont vu que ces élections étaient libres et transparentes, a-t-il déclaré.

Les Togolais doivent garder leur calme et suivre le processus légal et constitutionnel pour présenter leurs doléances’, a conclu Mohamed Ibn Chambas.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.