Liège célèbre l’indépendance du Togo

05/05/2012
Liège célèbre l’indépendance du Togo

Comme d’autres représentations diplomatiques à travers le monde, l’ambassade du Togo en Belgique a organisé, ces derniers jours, une série de manifestations pour marquer le 52e anniversaire de l’indépendance.

Un débat s’est déroulé le 25 avril à Bruxelles sur le thème du maintien de la paix et de la sécurité internationale en présence de Louis Michel, co-président de l’Assemblée parlementaire ACP-UE (voir nos précédentes éditions), puis le 28, c’est la ville de Liège qui a été le cadre des célébrations en partenariat avec les association des Togolais du Benelux.

Des festivités auxquelles ont participé des personnalités politiques locales comme le Bourgmestre de la ville (l’équivalent du Maire), des parlementaires fédéraux et provinciaux et des sénateurs. Egalement présent, le directeur de « Liège Expo » ; la ville est candidate pour accueillir l’exposition universelle de 2017.

Félix Kodjo Sagbo, l’ambassadeur du Togo en Belgique, s’est félicité de l’affluence aux différentes manifestations, signe, selon lui, que le Togo a effectué un vrai retour sur la scène internationale.

En photo : Félix Kodjo Sagbo (au centre). A gauche le Bourgmestre de Liège, Willy Demeyer, et le directeur de Liège Expo, Jean-Christophe Peterkenne

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais Drépano-solidaires

Santé

La drépanocytose est un vrai problème de santé publique. Près de 250.000 Togolais en sont victimes.

Protéger la culture immatérielle

Culture

Les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, les rituels ou l'artisanat doivent être protégés. C'est la mission de l'Unesco.

Aucune coupure sur le réseau Moov

Tech & Web

Pas de perturbations sur le réseau de l’opérateur de téléphonie mobile Moov, contrairement à ce qu’ont affirmé les médias.

Des chirurgiens membres de l'Eglise Copte se mobilisent

Coopération

Deux cents patients soufrant d’hernies et de goitre seront pris en charge par des médecins égyptiens.