Lutte commune

28/09/2007
Lutte commune

Vingt-trois pays d'Afrique de l'Ouest et du Centre, dont le Togo, ont affirmé jeudi à Dakar être d'accord pour joindre leurs efforts et coopérer plus étroitement pour lutter contre le terrorisme, à l'issue d'une réunion de trois jours à l'initiative de l'ONU. "Les pays africains devraient (...) être préparés à affronter le problème complexe" du terrorisme, ayant des liens croissants avec les trafics de drogue et d'armes ainsi que le blanchiment d'argent, a déclaré Birane Niang, chef de cabinet du ministre sénégalais de la Justice, à la clôture de cette rencontre co-organisée par le Sénégal et l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC).

Ils doivent être prêts à relever le défi de cette lutte complexe en "renforçant leur coopération. Il ne fait aucun doute que nos mécanismes de sécurité doivent être sûrs", a ajouté M. Niang.Mme Piera Barzano, responsable de l'ONUDC basée à Vienne, a reconnu que s'investir dans la lutte anti-terroriste n'était pas un choix aisé pour beaucoup de pays africains, confrontés à la pauvreté et au manque de moyens.

"La lutte contre le terrorisme est une priorité qui le dispute à d'autres priorités plus urgentes en Afrique. Dans le même temps, il devient évident que le terrorisme ne choisit pas, il est donc impossible de dire: +nous ne sommes pas concernés+ ou +nous avons d'autres problèmes prioritaires+", a affirmé Mme Barzano.

Parmi les pays où la majorité de la population vit avec moins d'un euro par jour, figure le Liberia qui s'est dit déterminé à lutter contre le terrorisme.

"Le Liberia s'est joint à la communauté internationale pour s'assurer que le terrorisme sera un vieux souvenir, et je suis sûr que cela sera possible", a déclaré Elias Shoniyin, ministre libérien délégué aux Affaires étrangères, chargé de la coopération internationale.

Outre le Liberia et le Sénégal, 21 autres pays étaient représentés aux travaux: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Cap-Vert, Congo, Côte d'Ivoire, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Guinée équatoriale, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, République centrafricaine, Sao Tomé et Principe, Sierra Leone, Tchad et Togo.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Merci à Faure Gnassingbé

Cédéao

Le nouveau Premier ministre bissau guinéen, Aristides Gomes, va entamer une tournée ouest-africaine qui le mènera à Lomé.

Les droits des personnes est au cœur du développement

Développement

Le gouvernement togolais travaille pour garantir un développement inclusif, équitable et durable.

Sida : appui américain

Santé

Les Etats-Unis aident le Togo et d'autres pays africains à lutter plus efficacement contre le sida. Et fournit des moyens financiers.

N'avalez pas trop vite

Santé

Le marché de la contrefaçon de médicaments ne s’est jamais aussi bien porté.