Lutte commune

28/09/2007
Lutte commune

Vingt-trois pays d'Afrique de l'Ouest et du Centre, dont le Togo, ont affirmé jeudi à Dakar être d'accord pour joindre leurs efforts et coopérer plus étroitement pour lutter contre le terrorisme, à l'issue d'une réunion de trois jours à l'initiative de l'ONU. "Les pays africains devraient (...) être préparés à affronter le problème complexe" du terrorisme, ayant des liens croissants avec les trafics de drogue et d'armes ainsi que le blanchiment d'argent, a déclaré Birane Niang, chef de cabinet du ministre sénégalais de la Justice, à la clôture de cette rencontre co-organisée par le Sénégal et l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC).

Ils doivent être prêts à relever le défi de cette lutte complexe en "renforçant leur coopération. Il ne fait aucun doute que nos mécanismes de sécurité doivent être sûrs", a ajouté M. Niang.Mme Piera Barzano, responsable de l'ONUDC basée à Vienne, a reconnu que s'investir dans la lutte anti-terroriste n'était pas un choix aisé pour beaucoup de pays africains, confrontés à la pauvreté et au manque de moyens.

"La lutte contre le terrorisme est une priorité qui le dispute à d'autres priorités plus urgentes en Afrique. Dans le même temps, il devient évident que le terrorisme ne choisit pas, il est donc impossible de dire: +nous ne sommes pas concernés+ ou +nous avons d'autres problèmes prioritaires+", a affirmé Mme Barzano.

Parmi les pays où la majorité de la population vit avec moins d'un euro par jour, figure le Liberia qui s'est dit déterminé à lutter contre le terrorisme.

"Le Liberia s'est joint à la communauté internationale pour s'assurer que le terrorisme sera un vieux souvenir, et je suis sûr que cela sera possible", a déclaré Elias Shoniyin, ministre libérien délégué aux Affaires étrangères, chargé de la coopération internationale.

Outre le Liberia et le Sénégal, 21 autres pays étaient représentés aux travaux: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Cap-Vert, Congo, Côte d'Ivoire, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Guinée équatoriale, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, République centrafricaine, Sao Tomé et Principe, Sierra Leone, Tchad et Togo.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.

Votez pour eux !

Culture

Toofan a été nominé aux MTV Africa Music Awards dans la catégorie ‘meilleur groupe’

Comment le numérique va changer la vie des agriculteurs

Tech & Web

A Paris, Cina Lawson a expliqué comment la numérique pouvait s'inscrire dans une logique de développement de l'agriculture. 

'Il n'y a pas de fatalité à la famine'

Développement

Le président Faure Gnassingbé a pris part jeudi à New York à un side event sur le thème de l’élimination de la faim.