Message de condoléances au Ghana

24/07/2012
Message de condoléances au Ghana

Le président du Togo, Faure Gnassingbé, a adressé un message de condoléances aux autorités ghanéennes à la suite du décès brutal de son homologue John Atta Mills (photo). La mort du chef de l’Etat a été annoncée par la Présidence à Accra.

John Atta Mills dirigeait le Ghana depuis janvier 2009

Voici le message adressé par le chef de l’Etat au vice-président ghanéen, John Dramani Mahama

Monsieur le Vice-Président,

C'est avec une vive émotion et consternation que je viens d'apprendre la nouvelle de la subite disparition du Président John Evans Atta Mills ce 24 juillet 2012.

En cette douloureuse circonstance, je tiens au nom de l'ensemble de mes compatriotes, à adresser à vous-même et au peuple frère du Ghana, mes condoléances les plus attristées et l'expression de ma profonde compassion.

Le Ghana est affligé par cette perte immense mais c'est toute l'Afrique qui perd un digne fils et un homme de grande valeur.

Les togolais garderont de l'illustre disparu, le souvenir d'un dirigeant remarquable qui a œuvré avec le Togo à la promotion de la paix dans la sous région et à l'approfondissement des relations de bon voisinage entre nos deux peuples.

Puisse Dieu dans son infinie bonté, accorder le repos éternel à notre cher regretté et assister le peuple ghanéen dans le deuil qui le frappe.

Veuillez agréer, Monsieur le Vice-Président, les assurances de ma très haute considération.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation. 

C'est bien, mais peut mieux faire

Uemoa

Les Etats membres de l’UEMOA doivent renforcer leurs capacités de mobilisation des recettes fiscales.