Miliciens et ex-soldats pro-Gbago vont quitter le Togo

10/05/2013
Miliciens et ex-soldats pro-Gbago vont quitter le Togo

La semaine dernière, le président Alassane Ouattara avait annoncé le retour en Côte d’Ivoire d’environ 200 militaires pro-Gbagbo réfugiés au Togo depuis deux ans. Bruno Koné, le porte-parole du gouvernement, vient de confirmer cette information. Les 200 réfugiés comprennent des anciens soldats des FDS et des miliciens ayant servi Laurent Gbagbo.

« Dans la mesure ou toutes ces personnes ne sont pas membres de l’armée régulière, ils retourneront à la vie civile », a précisé M. Koné ajoutant que certains recevraient un petit pécule à leur retour au pays.

Il n’a pas donné de date précise pour le départ se contentant d’indiquer qu’il pourrait intervenir à tout moment.

Ce rapatriement est le fruit d’un accord entre Lomé et Abidjan.

Selon le bureau du HCR au Togo, 400 ex-combattants sont réfugiés dans le pays, mais ne vivent pas dans le camp aménagé à Avepozo, à Lomé.

Fidèle Sarassoro, le directeur général de l’Autorité ivoirienne du désarmement possède la liste complète de ces anciens militaires et miliciens, dont certains pourraient être à l’origine des troubles survenus il y a quelques jours à Avepozo.

Photo : Alassane Ouattara (G) et Faure Gnassingbé en novembre 2011 à Lomé

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.

Accompagner la décentralisation

Coopération

L’Union européenne et l’Allemagne vont financer pour 19 millions d’euros un programme de décentralisation et de gouvernance locale.

Talents maison

Culture

Le groupe Toofan et l’artiste Almok sont nominés pour l'Afrimma, une compétition qui récompense les meilleurs artistes d’Afrique.

Victoire de Prinz Lorenzo

Sport

Le boxeur togolais Prinz Lorenzo s'est imposé vendredi soir à Kara face au Bosniaque Milos Janjani.