Mise en garde de l'Arabie Saoudite

19/09/2007
Mise en garde de l'Arabie Saoudite

Le ministère saoudien de l'Intérieur a mis en garde mercredi les habitants du royaume contre une association caritative fictive qui envoie, du Togo, des lettres à des personnalités et hommes d'affaires pour les escroquer. Selon le ministère, cité par l'agence officielle SPA, cette association présumée "a envoyé à des personnalités notoires et des hommes d'affaires des lettres portant la signature falsifiée du ministre saoudien de l'Intérieur, le prince Nayef ben Abdel Aziz, leur demandant de faire des dons pour réaliser des programmes de bienfaisance".

Le ministère a appelé "tous les citoyens et résidents étrangers à observer une extrême prudence pour ne pas se laisser tromper" par cette association fictive.Selon SPA, cette association s'appelle

"L'Association islamique philantropique de Kpalimé"

, dirigée par Mohammed Zakaria Ibrahim qui se présente comme citoyen togolais.

Les affaires d'escroquerie sont fréquentes dans les riches monarchies du Golfe, dont l'Arabie saoudite, et les procédés utilisés par les escrocs et les charlatans sont variés.

La presse régionale fait souvent état d'arrestations "d'accoucheurs" d'argent, généralement des ressortissants de pays africains, qui prétendent être capables de multiplier l'argent grâce à des produits chimiques.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.