Mission hybride au Mali ?

13/06/2012
Mission hybride au Mali ?

Le diplomate algérien Ramtane Lamamra (au centre sur la photo), Commissaire de l’Union africaine (UA) à la paix et à la sécurité, s’exprimera mercredi devant le Conseil de sécurité à New York. Il devrait évoquer la situation en Guinée Bissau, la crise entre les deux Soudans et évoquer un renforcement de la coopération entre l’UA et les Nations Unies.

Mais le gros morceau sera consacré à la question malienne.

En conclave la semaine dernière au Togo, l’UA, la Cédéao et l’UEMOA ont décidé de saisir le Conseil de sécurité pour obtenir l’aval de la communauté internationale avant l’envoi d’une force militaire dans ce pays. Pour y faire quoi ?  Sécuriser le gouvernement de transition, lancer une offensive contre le nord du pays aux mains des rebelles ?

Pour le moment, les choses sont imprécises, raison pour laquelle les 15 membres du Conseil souhaitent entendre M. Lamamra.

Vendredi, ce sera au tour de Djibrill Bassolé, le représentant du médiateur de la Cédéao pour le Mali, de se rendre à l’ONU et de préciser les intentions de la communauté économique ouest-africaine.

La Cédéao estime que 9000 hommes sont nécessaires à la Micema (Mission de la Cédéao au Mali). Les soldats seront africains (et principalement ouest-africains), mais la logistique serait fournie par les Nations Unies. Une formule semblable à la MINUAD, la mission hybride UA-ONU au Darfour.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.