Nations Unies : Gilbert Houngbo à la présidence du FIDA ?

10/02/2017
Nations Unies : Gilbert Houngbo à la présidence du FIDA ?

Gilbert Houngbo

Le prochain président du FIDA (Fonds international de développement agricole) sera-t-il Togolais ? Pas impossible.

Gilbert Houngbo, ancien Premier ministre, est candidat à ce poste. Il sera fixé mardi prochain lors du vote qui aura lieu à Rome à l’occasion du Conseil des gouverneurs de cette organisation.

M. Houngbo fait face à 7 concurrents sérieux : un Indonésien, un Mexicain, un Italien, un Marocain, un Turc, un Dominicain et un Suisse.

Mais le candidat togolais a pour lui de solides atouts et une expertise internationale reconnue. Il est soutenu par l’Union africaine et la Cédéao et bénéficie de l’appui personnel du président Faure Gnassingbé.

Mieux, il a l’expertise pour le job et vient d’une région confrontée depuis de nombreuses années aux problèmes alimentaires.

Gilbert Houngbo est actuellement directeur général adjoint de l’Organisation internationale du travail (OIT). Dans le passé, il a occupé de hautes responsabilités au sein du Système des Nations Unies. Il a été, notamment sous secrétaire général de l’ONU et directeur régional du Bureau du PNUD pour l’Afrique.

‘Si je suis élu Président, écrit M. Houngbo dans sa profession de foi, je poursuivrai le programme d’une  amélioration  institutionnelle  continue et de positionnement  stratégique  du  FIDA  sur  la  scène internationale du développement. Ceci  inclura  un rôle accru dans les processus internationaux de suivi de mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD). J’investirai également pour que l’engagement politique soit renforcé aux plans international, régional,  national et  local. (…) J’aurai pour objectif une augmentation considérable du financement des opérations du FIDA et poursuivrai la réforme et les améliorations de l’efficacité organisationnelle’.

Le FIDA, agence spécialisée des Nations Unies, est une institution financière internationale créée en 1977 suite à la Conférence alimentaire mondiale de 1974, organisée en réponse aux crises alimentaires des années 1970 (ayant surtout touché les pays sahéliens de l'Afrique). 

Le FIDA compte aujourd'hui 165 pays membres.

A travers des dons et des prêts à bas taux, il travaille avec les populations rurales pauvres, les gouvernements, les donateurs, les organisations non gouvernementales et de nombreux autres partenaires, en mettant l'accent sur des solutions spécifiques à chaque pays, qui peuvent impliquer l'accès des ruraux des populations pauvres aux services financiers, aux marchés, aux technologies, à la terre et autres ressources naturelles. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.