Nice : un Sommet qui se veut aussi économique

22/05/2010
Nice : un Sommet qui se veut aussi économique

Le Sommet Afrique - France se tiendra à partir du 31 mai à Nice (Sud de la France). Le président du Togo, Faure Gnassingbé, y assistera.
Selon les autorités françaises, Nice offre une originalité par rapport aux précédentes rencontres dans la mesure ou elle ne se limite plus aux relations d’Etat à Etat, mais s’ouvre également au monde économique.
L’édition 2010 devrait accueillir 80 entrepreneurs français et 150 entrepreneurs africains, venant de toutes les régions du continent.
Le président Nicolas Sarkozy tiendra trois réunions à huis clos avec l’ensemble des Chefs d’Etat et de Gouvernement sur les enjeux politiques majeurs du 21ème siècle : la place de l’Afrique dans la gouvernance mondiale (lundi 31 mai après-midi) ; renforcer ensemble la paix et la sécurité (lundi 31 mai après-midi) ; le climat et le développement (mardi 1er juin matin).
De leurs côtés, les ministres à compétence économique français et africains, ainsi que les représentants des entreprises et des syndicats travailleront, lundi après-midi, sur cinq sujets économiques : l’environnement des affaires ; le financement des entreprises en Afrique ; la formation professionnelle ; la responsabilité sociale et environnementale des entreprises ; les sources d’énergie de demain.
En photo : Jacques Chirac et Faure Gnassingbé lors du 24e Sommet France- Afrique à Cannes le 15 février 2007

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.