Nicolás Berlanga-Martinez a pris ses fonctions

03/10/2013
Nicolás Berlanga-Martinez a pris ses fonctions

Nommé le 14 juin dernier chef de la délégation de l’Union européenne au Togo en remplacement de Patrick Spirlet, Nicolas Berlanga-Martinez (Espagne) a officiellement pris ses fonctions le 1er octobre après la présentation des copies figurées de ses lettres de créance au ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey, indique un communiqué de la Délégation de la l’Union européenne à Lomé.

Agé de 51 ans, Nicolás Berlanga-Martinez a une longue expérience des questions de politique de développement. Il a effectué une grande partie de sa carrière dans le domaine des relations extérieures avec les pays africains, notamment au sein des Nations Unies, dans plusieurs organisations internationales et, depuis une dizaine d’années, à l'Union européenne.

Lors de la présentation des copies figurées, le diplomate a exprimé sa volonté d’'approfondir et d'enrichir le partenariat déjà existant entre le Togo et l'Union européenne sur la base du dialogue, la concertation et l'impulsion de réformes’. 

Le nouvel ambassadeur a également confirmé son engagement en faveur d'un développement politique, économique et social inclusif qui reflète les préoccupations quotidiennes des citoyens togolais. 

Il présentera prochainement ses lettres de créances au président Faure Gnassingbé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.