Note verbale

25/01/2010
Note verbale

Une délégation de l'ONU est attendue mardi à N'Djamena pour entamer des discussions avec les autorités tchadiennes qui ont demandé que le mandat de la Minurcat ne soit pas reconduit. La mission de l'ONU en Centrafrique et au Tchad compte plusieurs dizaines de soldats originaires du Togo.
La délégation est dirigée par le général néerlandais Patrick Cammaert.
Le général Cammaert a notamment été commandant de division pour la Mission des Nations unies en République démocratique du Congo (Monuc) de 2005 à 2007, après avoir travaillé comme Conseiller militaire au Département des opérations de maintien de la paix de l'ONU (2002-2005). Il a également été chef de la force de la Mission des Nations unies en Ethiopie et en Erythrée (Minuee, 2000-2002)), d'après l'ONU.
La semaine dernière, le ministère tchadien des Affaires extérieures avait indiqué avoir transmis à l'ONU une note verbale dans laquelle le Tchad demandait que le mandat de la Minurcat ne soit pas reconduit.
La Minurcat avait confirmé avoir reçu la note et annoncé la mise en place d'une équipe "pour faire le point sur la position tchadienne" lors de discussions à N'Djamena, devant aboutir à des recommandations au Conseil de sécurité.
Cette mission a été créée par une résolution de l'ONU en 2007 pour assurer la sécurité des quelque 450.000 réfugiés et déplacés dans l'est du Tchad et le nord-est de la Centrafrique, deux pays affectés par la guerre au Darfour (ouest du Soudan). Elle est aussi chargée de favoriser le retour volontaire des réfugiés et de faciliter l'aide humanitaire.
Le 15 mars 2009, la Minurcat a pris le relais de la Force de l'Union européenne (UE) pour un mandat d'un an, avec la possibilité de le renouveler. En décembre, 46% de ses 5.200 militaires prévus avaient été déployés sur le terrain.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo modernise ses prisons

Justice

Surpopulation, promiscuité, manque d’hygiène, violences. L'état des prisons n'est pas reluisante, mais c'est en cours d'amélioration.

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.